Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

L’appui du corps préfectoral sollicité pour les élections sénatoriales de mars
Publié le vendredi 23 fevrier 2018  |  AIP
Election
© Autre presse par DR
Election des Sénateurs du 24 mars 2018: La CEI explique le mode opératoire aux Préfets
A l’initiative du Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, la Commission Electorale Indépendante (CEI) a eu une séance de travail, ce vendredi 23 février 2018 à l’Hôtel de ville d’Abidjan, sur l’élection des Sénateurs avec les Préfets de Région.
Comment


Abidjan - Le corps préfectoral ivoirien a été sollicité vendredi à Abidjan, pour apporter son appui quant à l’organisation de l’élection des sénateurs qui est prévue se tenir le samedi 24 mars, conformément à la décision du gouvernement qui a entériné une décision de la commission électorale indépendante (CEI).

Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Sidiki Diakité qui a initié cette rencontre en collaboration avec la CEI, a expliqué que cette élection « historique », marque une volonté démocratique de la Côte d’Ivoire. Il a invité ses collaborateurs à s’impliquer pour la réussite de cette échéance. «Demeurez attentifs aux sollicitations de la CEI et apportez lui tout votre concours », a-t-il lancé.

« L’élection du sénat est nouveau pour la Côte d’Ivoire et nous sommes témoins de faits historiques », a estimé Sidiki Diakité. Selon lui, la réussite de l’organisation de ces élections dépend en partie des préfets dont « l’implication est nécessaire pour le bon déroulement de cette élection ».

« Nous sommes convaincus que vous nous apporterez l’appui nécessaire pour que ces élections soient paisibles. Nous comptons sur vous pour que tout se passe dans la plus grande sérénité », a indiqué pour sa part le président de la CEI, Youssouf Bakayoko.

Il a invité par ailleurs les potentiels candidats de tous bords politiques, à déposer à compter de mardi, leur dossier de candidature. « Le rouleau compresseur est bien enclenché et je me réjouis de cette rencontre avec le corps préfectoral », a assuré Youssouf Bakayoko.

Seconde chambre du Parlement, le Sénat est institué par la Constitution de novembre 2016, rappelle-t-on.

Le gouvernement a adopté en conseil des ministres mercredi, six décrets relatifs à l’organisation du scrutin pour l’élection des tous premiers sénateurs. Ainsi le collège électoral est convoqué le 24 mars pour le vote des candidats, dans un scrutin ouvert de 08 H à 17 H.

L’un des décrets fixe la campagne électorale à quatre jours, du 19 mars à 00H au 22 mars à minuit. Trente cinq bureaux de vote seront ouverts, deux à Abidjan et 33 dans les chefs-lieux de région et les deux districts autonomes.

Contrairement aux élections habituelles en Côte d’Ivoire, celle des sénateurs se déroule dans les régions et districts autonomes, et a lieu au suffrage universel indirect sur une liste bloquée sans panache ni préférentiel, selon l’ordonnance du 14 février 2018. Seuls les députés, les conseillers de district autonome élus, les conseillers régionaux, les conseillers municipaux sont appelés à voter, à l’exception de ceux figurant sur une liste de conseillers de district autonome élus, rappelle-t-on dans l’ordonnance.

gak/kam
Commentaires


Comment