Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Sport
Article
Sport

Bandama 2018: Gary Chaynes remporte la 44e édition et égale Soumahoro Moriféré

Publié le lundi 26 fevrier 2018  |  L’intelligent d’Abidjan
Cérémonie
© Abidjan.net par Atapointe
Cérémonie de clôture du 44ème Rallye Bandama
Yamoussoukro. L`esplanade de l’hôtel Président a servi de cadre pour la cérémonie de clôture du la 44eme édition du Rallye Bandama. les meilleurs coureurs y ont été récompensés
Comment


L’équipage Gary Chaynes-Leborgne est le grand vainqueur de la 44e édition du Rallye Bandama qui s’est tenue du 23 au 25 février 2018 à Yamoussoukro.
Soumahoro Moriferé n’a pu réaliser son ambition de monter pour la 5e fois, sur la plus haute marche du podium du rallye Bandama. Le vainqueur de l’édition 2017, Soumahoro Moriferé a été détrôné par Gary Chaynes. Ainsi l’équipage, Gary Chaynes- LE Borgne Didier a été sacré à cette 44e édition du Rallye Bandama. Avec un temps de 02 21’ 00’’ Gary Chaynes à bord de sa Mitsubishi Evo 10 a été le premier à franchir la ligne d’arrivée d’une distance totale de 449, 56 km. L’équipage Waria Jérémie - Potiseck Aurélie (SSV Yamaha) a occupé la 2e place de cette édition du Bandama. Le duo en SSV Yamaha a terminé sa course en 2 28’07’’. Soit un retard de 7 min sur le vainqueur. ’’Monsieur Dakar ’’, Perterhansel Stéphane pour sa première participation a terminé à la 3e place avec un chrono de 2 30’ 28’’. Gary Chaynes- LE Borgne Didier aura dominé de bout en bout cette compétition qui sommait comme une revanche. Avec ce sacre, Gary Chaynes inscrit son nom dans l’histoire du Bandama pour la 4e fois ( 2018 ,2016,2015 et 204). Il égale ainsi le Soumahoro Moriferé également 4e fois détenteur du Trophée du Bandama. La victoire de Gary Chaynes a pris forme déjà à la première étape de la Super Spéciale du vendredi 23 février qu’il a remporté en 2 min 03S. Il a remis le couvert le samedi 24 février 2018 à la 2è étape du circuit couru dans les villages ( Assanou, Drekro, Maounou Nanafoué…) d’une distance de 285,12 Km avec trois boucles. Pour la journée du 24 février Gary Chaynes s’est offert 3 Super Spéciale pour finir cette course en 1h20mn06s. Gary Chaynes- LEBorgne Didier a été à nouveau au-dessus de la mêlée à la 3e étape de la course du dimanche 25 février 2018 d’une distance de 155, 44km. Dans les villages (N’Guessankro, Maounou Nanafoué, Offouédiékro) traversés par la Bandama, Gary Chaynes a dompté les épreuves. Même s’il a été un titillé par Perterhansel Stéphane dans la dernière ligne d’arrivée. ’’ Je suis heureux d’avoir remporté la 44e édition du Bandama. Une édition à laquelle a pris part Perterhansel. La bataille était très engagée avec lui. Nous étions devant du début à la fin. Mais, nous avons senti qu’il ne fallait pas relâcher parce que Perterhansel était toujours là. C’était chaud sur nous. Nous sommes venus reprendre notre place’’ a déclaré Gary Chaynes. Le ministre des sports, Amichia François présent a remis au vainqueur le trophée.

Perterhansel Stéphane et Waria Jérémie et les SSV, les surprises de la 44e édition
L’invité de marque, de la 44e édition du Bandama, Perterhansel Stéphane en plus d’avoir pris du plaisir à participer nourrissait secrètement l’ambition de remporter cette course. Déjà à la Super Spéciale du Vendredi, il finissait à la 2e place. Lors de la 2e étape de la course du Bandama, Perterhansel a pris un retard de 41s sur Gary Chaynes pour s’installer dans le fauteuil de dauphin avant la course finale du dimanche 25 février 2018. En clair, il aura titillé Gary Chaynes dans cette épreuve avec sa SSV Yamaha. ’’ Nous étions 2ème ce matin (NDLR dimanche 25 février) derrière Gary Chaynes. Si nous voulions avoir la chance de passer devant, il fallait attaquer, il fallait rouler vite. En roulant le plus vite possible, malheureusement ce n’est pas passé. Nous avons roulé trop vite et crevé. Nous sommes tous des compétiteurs. Nous nous avons la possibilité de gagner, nous faisons toujours le maximum. Nous roulons en donnant tout ce que nous avons’’, a expliqué Perterhansel Stéphane. En plus de Perterhansel Stéphane, le Français Waria Jérémie, qui a fini au 2e rang s’est inscrit dans le lot des surprises du Bandama 2018. À bord de sa SSV Yamaha, il est arrivé contre toute attente à la 2e place, alors que tous s’attendaient à voir Perterhansel Stéphane à ce niveau. Autre surprise, c’est l’arrivée des SSV sur le podium du Bandama. Inscrit à participer au Bandama en 2017, c’est la première fois de l’histoire de la compétition que ce type de véhicule avec des pilotes aguerris dame le pion aux autres types de véhicules classique du Bandama.

N’Guessankro porte malheur à Soumahoro Moriferé
Soumahoro Moriferé a été surpris dans ce Bandama. Déjà à la Super Spéciale, puis ensuite à la 2e étape de la course où, il a écopé d’une penalty, le samedi 24 février 2018. Pour ce dimanche, la piste de N’Guessankro n’a pas permis au champion 2017 de terminer la course. Il a été contraint d’abandonner à la section 10 à 12 km de la ligne d’arrivée. ’’La mécanique nous a lâché. C’est bien dommage’’, a laissé entendre Soumahoro Moriferé.

Ange Kouadio envoyé spécial à Yamoussoukro
Commentaires


Comment