Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Port Autonome d’Abidjan : Le trafic global est passé à plus de 22, 5 millions de tonnes en 2017, une progression de 3.8%

Publié le mardi 27 fevrier 2018  |  Fraternité Matin
Rentrée
© Abidjan.net par Serges T.
Rentrée commerciale 2018 du Port Autonome d`Abidjan
Lundi 26 Février 2018. Abidjan. Le Port autonome d`Abidjan a procédé à sa rentrée commerciale 2018.
Comment


Le Port autonome d’Abidjan a affiché de bons résultats en termes de trafic au cours de l’année 2017. De 21.734.640 t en 2016, le trafic global est passé à 22.556.809 t au cours de l’année écoulée, soit une progression de 3.8%.

C’est l’information donnée par Hien Sié, son directeur général, hier, au cours de la rentrée commerciale de ladite entreprise sise à Treichville. Une cérémonie à laquelle ont pris part plusieurs représentants de membres du gouvernement, la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (Cgeci), le Conseil de chargeurs de l’hinterland en Côte d’Ivoire, et les opérateurs économiques maritimes et portuaires. Selon le Dg Hien Sié, le trafic national est passé de 18.319.169 t en 2016 à 19.332.608 t en 2017, soit une hausse de 5.5%. Concernant le trafic en transit qui s’élevait en 2016 à 1.967.115, il est passé en 2017 à 2.026.220t, soit une hausse de 3%.

Qu’en est-il du trafic de conteneurs ? Là aussi, le directeur général exprime sa satisfaction, d’autant plus que se chiffrant à 635.647 Evp à 633.601 Evp. Face à toutes ces performances, il a tenu à remercier les acteurs pour leur contribution à l’amélioration de la compétitivité du port. « L’année 2017 s’est déroulée dans un climat social apaisé et je voudrais remercier les dockers ainsi que tous les acteurs pour leur implication dans la performance du port d’Abidjan », a-t-il dit.

Des facteurs impactant la compétitivité

Toutefois, il n’a pas occulté plusieurs facteurs qui ont perturbé l’activité portuaire. Entre autres, le ralentissement, en début d’année 2017, de l’exportation du cacao qui était lié à la chute brutale des cours, de l’arrivée d’importants volumes d’anacarde destinés à l’exportation, le stationnement anarchique des camions dans la zone portuaire lié au manque d’espace de stationnement dans la ville d’Abidjan. Toutes ces difficultés, dira-t-il, ont été largement évoquées lors du séminaire de Grand-Bassam sur la compétitivité des ports ivoiriens et pour lesquelles il attend des solutions de la part du gouvernement.

Hien Sié a, par ailleurs, souligné que pour l’année 2018, plusieurs projets sont en vue. Notamment, la livraison des quais du terminal Ro-Ro qui accueillera par exemple ses premiers navires dès le mois de mars 2018, la création d’une plateforme logistique, l’amélioration de la desserte portuaire, ainsi que la création de 9 ha d’espace de stockage et de manutention.
... suite de l'article sur Fraternité Matin

Commentaires


Comment