Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Soutien au député Abdoulaye Kouyaté: des chefs traditionnels de Lakota démentent

Publié le jeudi 1 mars 2018  |  L’intelligent d’Abidjan
Les
© L’expression par DR
Les chefs traditionnels de Lakota ont présenté leurs vœux à leur député Abdoulaye Kouyaté
Vendredi 23 février 2018. Lakota. L’Honorable Abdoulaye Kouyaté a reçu le grand ensemble des chefs de villages et des communautés vivant dans le département pour lui présenter leurs vœux de nouvel an.
Comment


Depuis l’annonce de la candidature du député de Lakota Abdoulaye Kouyaté à la mairie de Lakota, la tension est vive dans la commune.

Goli Nanebo Paul, chef central de la commune de Lakota, membre du directoire de la chambre des rois et chefs traditionnels de Côte d’Ivoire, a diffusé une déclaration dont nous avons reçu copie. Il précise que les chefs de village de Lakota n’ont jamais soutenu la candidature de l’honorable Abdoulaye Kouyaté à la mairie de Lakota, contrairement à certaines allégations. À cause de ces affirmations gratuites, à l’entendre, « des actes de vandalisme, de destruction de lampadaires » ont eu lieu dans la ville, au quartier Ziéga. Sans oublier la destruction des plages d’embellissement en face de la préfecture de Lakota. Le chef des chefs de village de Lakota dénonce aussi des agressions physiques. « Un jeune élève de Dabiri a été poignardé par des inconnus. En ma qualité de chef des chefs de villages de la commune de Lakota et 1er vice-président du collectif des chefs traditionnels du département de Lakota, je tiens à faire les précisions suivantes : le vendredi 23 février dernier, 30 chefs de villages de la sous-préfecture de Lakota sont allés présenter des soi-disant vœux de nouvel an au député Kouyaté à la demande de celui-ci. Le département de Lakota compte 195 chefs de villages et de quartiers. 30 d’entre eux ne peuvent pas parler au nom de tous. Nous refusons de cautionner ces mascarades », a indiqué M. Goli Nanebo dans la déclaration. « Nous demandons au député d’arrêter de manipuler les chefs de village des cantons d’Opareko et de Deboua. Les chefs de villages de Lakota n’ont jamais fait de déclaration de soutien au député. Qu’on arrête de nous diviser. Nous voulons la paix et la Cohésion sociale à Lakota », termine la note. Joint au téléphone, Gnayero Emmanuel, proche de l’honorable Abdoulaye Kouyaté a démenti les faits de vandalisme imputé au député. Tout en réfutant les accusations de M. Nanebo, il a ajouté que ce dernier a plutôt un parti pris dans cette affaire.
EF
Commentaires

Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 4136 du 1/3/2018

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment


Comment