Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Inhumation du « Petit Bouba »/Mariatou Koné : « L’auteur de cet acte criminel ne restera pas impuni »
Publié le samedi 3 mars 2018  |  Fraternité Matin
Lancement
© Abidjan.net par CK
Lancement du réseau des femmes leaders africaines à Abidjan
Vendredi 26 janvier 2018. Abidjan. La Ministre Mariatou Koné ( Photo), Ministre de la Femme, de la Protection de l`Enfant et de la Solidarité a procédé à la restitution et au lancement du réseau des femmes leaders africaines en vue d’obtenir la mobilisation totale des femmes autour de la mise en place effective du Réseau des Femmes Leaders Africaines.
Comment


Depuis Azaguié, la Ministre Mariatou Koné a, par ailleurs, exhorté les ivoiriens à composer la ligne 116, un numéro vert mis à disposition...

La ministre de la Famille, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité (Mfpes), Professeur Mariatou Koné a pris part à l’inhumation du « Petit Bouba », lâchement assassiné par un de ses voisins de quartier à Williamsville.

A Azaguié où il a été mis en terre, le 1er mars 2018, elle a déclaré être venue exprimer la compassion du gouvernement ivoirien. « Je suis venu aussi pleurer avec vous notre enfant », a-t-elle soutenu devant la famille. Avant de rassurer que « l’auteur de cet acte criminel ne restera pas impuni ». Traoré Abdoul Sidik, âgé de 4 ans, a perdu tragiquement la vie le samedi 24 février 2018.

Saisissant cette occasion, la ministre Mariatou Koné a appelé tous les parents et les familles à plus de vigilance « L’Etat met tout en œuvre pour assurer notre sécurité (…) Ce drame pour lequel nous pleurons aujourd’hui a été commis non pas par un inconnu mais par un proche de la famille. Nous ne sommes donc pas à l’abri. Soyons tous vigilants pour la sécurité et le bien-être de nos enfants », a-t-elle indiqué.

Depuis Azaguié, la Ministre Mariatou Koné a, par ailleurs, exhorté les ivoiriens à composer la ligne 116, un numéro vert mis à disposition par le Ministère pour signaler toute anomalie ou tout acte suspect portant sur la disparition d’enfants.

Sensible à la présence de la Ministre dans cette douloureuse épreuve, Traoré Brayima le père du petit Bouba resté digne malgré la douleur, a exprimé toute sa reconnaissance au gouvernement pour cette solidarité. « Nous disons merci à la Ministre pour son soutien. Cette présence à nos côtés témoigne que nous ne sommes pas seul», a-t-il soutenu.
... suite de l'article sur Fraternité Matin

Commentaires


Comment