Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
International

Ouagadougou: un jihadiste clé présumé interrogé, soupçons de complicités dans l’armée
Publié le dimanche 4 mars 2018  |  aOuaga.com
Attaques
© aOuaga.com par Halima K
Attaques à Ouaga : le Premier ministre burkinabé visite les sites des attaques
Samedi 3 mars 2018. Le Premier ministre Burkinabe Paul Kaba Thiéba, accompagné d’une forte délégation dont le Chef d’Etat Major des armées, les ministres de la Sécurité, de la Défense et des Affaires étrangères, s’est rendu sur les lieux des attaques .
Comment


Ouagadougou - L’enquête sur la double attaque de Ouagadougou progressait dimanche: un jihadiste présumé soupçonné d’avoir joué un role clé était entendu par la justice du Burkina Faso qui soupçonne des complicités dans l’armée. L’homme dont la nationalité n’a pas été révélée a été arrêté vendredi dans les heures qui ont suivi les attaques coordonnées contre l’état-major des armées burkinabè et l’ambassade de France à Ouagadougou, a déclaré à l’AFP une source gouvernementale.

Cet homme est soupçonné d’avoir participé à l’attaque de l’état-major général de l’armée, en plein centre de Ouagadougou et pourrait même être "un cerveau" de l’opération, a-t-on ajouté. Les attaques ont fait sept morts parmi les forces de sécurité, selon un dernier bilan, et ont été revendiquées samedi soir par le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM) lié à Al-Qaïda disant agir en représailles à une opération militaire française antijihadiste au Mali.

D’autres assaillants "jihadistes ont peut-être pu s’enfuir" après l’attaque de l’état-major, situé dans le quartier très fréquenté du grand marché de Ouagadougou, selon la source gouvernementale. Les autorités ont de "très forts soupçons" qu’il y ait "des infiltrés dans l’armée" qui ont renseigné les jihadistes pour l’attaque de l’état-major, a ajouté la source burkinabè.
... suite de l'article sur aOuaga.com

Commentaires


Comment