Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Education : Henriette Dagri Diabaté inaugure le groupe scolaire Lataha (Korhogo) qui porte son nom
Publié le dimanche 4 mars 2018  |  Abidjan.net
Education
© Abidjan.net par DR
Education : Henriette Dagri Diabaté inaugure le groupe scolaire Lataha (Korhogo) qui porte son nom
Lataha le 03 Mars 2018. Le groupe scolaire public de la ville de Lataha, près de Korhogo porte désormais le nom de la grande chancelière de Côte d’ivoire Henriette Dagri Diabaté. La cérémonie de baptême s’est déroulée dans une ambiance festive dans l’enceinte de l’établissement scolaire crée en 1959
Comment


Le groupe scolaire public de la ville de Lataha, près de Korhogo, porte désormais le nom de la grande chancelière de Côte d’ivoire Henriette Dagri Diabaté. La cérémonie de baptême s’est déroulée dans une ambiance festive le 03 Mars 2018 dans l’enceinte de l’établissement scolaire créé en 1959.


C’était en présence de Henriette Dagri Diabaté, la marraine, de Raoul Koné, directeur de cabinet du ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle représentant la ministre kandia Camara, du corps préfectoral de la région du poro, des élus locaux, de l’épouse du premier ministre Assita Gon Coulibaly, du chargé de mission du président de la république Ouattara Lassina, des dignitaires religieux et traditionnels et d’une forte présence de cadres et des populations de la sous préfecture de Lataha.



Dr Siélé Silué, conseiller spécial du premier ministre, ministre du budget et du portefeuille de l’Etat, Amadou Gon Coulibaly, en sa qualité de président du comité d’organisation, a non seulement rappelé à la population son attitude hostile à l’arrivée de l’école occidentale à Lataha mais le changement de mentalité des décennies après . « L’école primaire publique de Lataha est créée en 1959 dans un environnement hostile à l’école. Aujourd’hui nos parents ont compris l’importance de l’école. Ceux qui faisaient des sacrifices pour que leurs enfants soient renvoyés de l’école prient aujourd’hui pour que leurs enfants soient les premiers des classes». S’adressant à la marraine, il a indiqué:« À travers l’acte de changement de dénomination du groupe scolaire Henriette Dagri Diabaté , vous êtes désormais la référence non seulement pour vos petits enfants mais aussi pour tous ceux qui sont passés dans cette école notamment le colonel Soro Yamani, l’actuel directeur général des eaux et forêts ». Dr Siélé Silué a ensuite donné le nom initiatique du poro en fodonon ‘’ tiolê ‘’ à la grande chancelière. « En pays ‘’fodonon’’ le jeune apprenant a toujours un coach appelé ‘’tiolê’’, celui là même qui l’inspire, le conseille, le protège. C’est cette mission que nous vous confions à travers cet acte … » a-t-il conclu.


Le directeur du groupe scolaire a révélé, pour sa part, que sa structure a un effectif de 977 élèves dont 486 filles. Au cours de l’année scolaire 2016-2017 a fait 98, 73% au CEPE et 97, 77 % de taux d’admission des filles à l’entrée en 6è « cela traduit la politique du gouvernement pour l’école pour tous » a-t-il noté.



Toute heureuse de voir ce groupe scolaire porter son nom, Mme Henriette Dagri Diabaté, accompagnée d’une forte délégation, a fait don de tables bancs, matériels scolaires et sportifs et des armoires avant de déclarer: « Lorsque le docteur Siélé Silué m’a fait la proposition en votre nom d’accepter de donner mon nom au groupe scolaire de Lataha, j’ai été particulièrement émue. D’abord parce que Jacqueville dont je suis issue est entrée dans une alliance avec korhogo. Certains se souviennent en effet de l’amitié et de la fraternité légendaire qui liaient monsieur Philippe Yacé de Jacqueville et monsieur Gbonblé de korhogo (père du premier ministre). Grâce à ce dernier nous étions familiers des balafons et des masques de danses senoufo … ». Avant de préciser: "Je suis ici aujourd’hui pour affirmer mon engagement pour l’éducation de notre jeunesse, afin de garantir l’avenir de notre pays, je suis ici pour dire à mes petits enfants que désormais la vigueur au travail doit être leur leitmotiv . Chers petits enfants j’attends de vous par vos efforts que ce groupe soit un centre d’excellence en Côte d’Ivoire. J’attends par votre comportement et aussi bien à l’école qu’en dehors de l’école que vous soyez des modèles". La tradition du peuple sénoufo vous donne les bases d’une bonne éducation. En effet, dès le jeune âge en plus de l’éducation reçue de vos parents, votre initiation au poro vous enseigne le respect des aînés, l’humilité et la rigueur dans tout ce que vous entreprenez. Ces nobles valeurs feront de vous des hommes et des femmes de confiance, de fidélité et des travailleurs infatigables et intègres dont j’en cite un qui fait la fierté de toute la Côte d’Ivoire et l’Afrique: le premier ministre Amadou Gon Coulibaly>> a-t-elle noté.


Henriette Dagri Diabaté a profité de cette cérémonie pour lancer un message clair à tous les apprenants de la Côte d’Ivoire: « le président de la république, son excellence Alassane Ouattara, a rendu l’école obligatoire et gratuite pour assurer l’égalité des chances dans ce monde de compétition permanente. Chers enfants mettez vous au travail dans la discipline car vous êtes l’avenir de notre pays".


L’un des plus beaux slogans en faveur de l’éducation est le suivant: ’’apprendre à lire et à écrire , c’est se doter d’une torche pour s’éclairer dans la nuit”, a dit la grande chancelière Henriette Dagri Diabaté. Les organisateurs ont offert à la grande chancelière un instrument musical traditionnel de la danse de panthère appelé le boloye pour immortaliser son passage à Lataha, ville reconnue par excellence dépositaire de cette danse dans la région du poro.



Benogo T. à Korhogo
Commentaires


Comment