Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Sport
Article
Sport

Jeux d’Echecs: la Fédération annonce des sanctions à l’encontre de certains joueurs
Publié le lundi 5 mars 2018  |  Abidjan.net
Jeux
© Abidjan.net par Atapointe
Jeux d`échecs: Conférence de presse du Président de la fédération ivoirienne
Abidjan le 25 octobre 2017. En prélude à l`assemblée générale élective qui prévue pour ce 28 octobre à l`INJS, le Président de la Fédération Ivoirienne des Echecs (FIDEC) Essis Essoh Jean-Mathieu Claude a animé une conférence de presse.
Comment


Les dirigeants des Fédérations sportives nationales ne veulent plus laisser prospérer la chienlit. Et le mot n’est pas fort. Après le comité directeur de la Fédération Ivoirienne de Taekwondo (FITKD), qui a rendu publiques ses décisions de sanction contre certains Taekwondo ins, en complicité avec le Comité National Olympique de Côte d’Ivoire (CNO-CIV) pour euthanasier la discipline, c’est autour de la Fédération Ivoirienne des Echecs (FIDEC) de sévir. Le comité directeur de la FIDEC a en effet, inscrit à l’ordre du jour de sa réunion mensuelle tenue le samedi 17 février dernier, une session disciplinaire, qui a planché sur trois cas : le boycott du championnat national individuel, le refus de répondre à la convocation en sélection nationale lors du tournoi KCF en octobre dernier et la participation de certains joueurs aux 5e RIDEF sans l’aval de la FIDEC.

Ainsi, Mambé Lobognon Anderson et Konan Kouassi Augustin, pour avoir ostentatoirement boycotté le championnat national individuel, sont retirés de la compétition pour la saison en cours. Ils ont été remplacés par des joueurs mieux classés. Par ailleurs, ils sont interdits de prendre part au championnat national par équipes avec effet immédiat. Dans le même cas de figure, Gondo Peled, qui s’est fait délivrer par anticipation une licence au nom de SOA Echecs Club, club non affilié et inconnu des fichiers de la FIDEC, s’est vu annuler sa licence avec toutes les conséquences de droit. Notamment le retrait de son cas de la session disciplinaire et sa radiation de la liste des joueurs qualifiés pour le Top 16 du championnat national individuel. Sur le cas du refus de répondre à la convocation en sélection nationale, Manan Yoboué Hermann et Degondo Simplice Armel n’ont pu être sanctionnés. Dans la mesure où le comité directeur s’étant rendu compte au cours des débats, que la Direction Technique Nationale n’a pas convoqué régulièrement les joueurs mis en cause en équipe nationale, en adressant des courriers formels à leurs clubs. Le chef de poursuite a donc été abandonné du fait du défaut de preuve écrite.

Degondo Simplice Armel, Manan Yoboué Hermann et Kpan Déckalet Mario Prosper, eux, ont posé un véritable acte d’indiscipline et d’insubordination. Ils se sont rendus aux 5e RIDEF de leur propre chef sans autorisation de la fédération, alors que le président de la FIDEC avait déclaré publiquement que ni la Côte d’Ivoire, ni les joueurs ivoiriens, ne participeraient aux 5e RIDEF afin de protester contre l’attribution de cette compétition à la Tunisie au détriment de la Côte d’Ivoire, qui avait été choisie en premier lieu. Après délibération, leur culpabilité étant avérée, le comité directeur a retenu comme sanction à leur endroit, le retrait pur et simple de leurs licences pour la saison en cours. Elargie à certains présidents de club, qui ont donné leurs avis sur toutes les décisions, cette session s’est déroulée dans une transparence totale. Les sanctions ont été prises par vote à main levée, avec l’implication du président Essis Essoh Jean-Mathieu Claude, qui intervenait par vidéo-conférence.

L’adoption du budget 2017-2018 par le comité directeur et les divers, étaient les deux autres points à l’ordre du jour de cette réunion mensuelle du comité directeur de la FIDEC. Tous les joueurs fautifs, régulièrement convoqués à cette réunion, ont brillé par leur absence sans motif aucun.

Atapointe
Commentaires


Comment