Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Abidjan : les familles des femmes tuées en 2011 à Abobo réclament “réparation auprès de la CPI’’
Publié le dimanche 4 mars 2018  |  Alerte Info
Commémoration
© Abidjan.net par PR. A.
Commémoration : cérémonie de lecture du Coran en hommage aux sept femmes tuées à Abobo lors de la crise post-électorale
Abidjan le 04 février 2018. En hommage aux sept femmes tuées à Abobo lors de la crise post-électorale, une lecture de Coran a eu lieu ce dimanche au domicile de l`une des victimes en présence de Mariatou Koné, ministre de la Femme, de la Protection de l`Enfant et de la Solidarité et de Maférima Diarrassouba, secrétaire générale adjoint du RDR chargée de la solidarité.
Comment


Les familles des sept femmes tuées en mars 2011 à Abobo (au nord d’Abidjan), en pleine crise post-électorale, ont réclamé dimanche “justice et réparation auprès de la Cour pénale internationale (CPI)’’, lors d’une cérémonie commémorant le 7ème anniversaire de la mort de ses partisanes de l’opposant d’alors, Alassane Ouattara, actuel chef de l’Etat.

“Nous avons pardonné (...) Mais nous réclamons justice. Oui, nous réclamons justice et réparation auprès de la Cour pénale internationale pour que les âmes de nos enfants reposent en paix’’, a déclaré Mamadou Bamba, président de l’Association des parents des femmes martyres d’Abobo (APAFEMA), lors de cette cérémonie à Abobo, en présence de la ministre de la Femme, de la protection de l’Enfant et de la solidarité, Marietou Koné.

Après une lecture coranique pour le repos éternel des âmes de ces femmes, au domicile de Coulibaly Malon, père de l’une des sept victimes, la ministre Marietou Koné a, au nom du président de la République, remis une enveloppe de 5 millions de Franc CFA à l’APAFEMA.

En mars 2011, une manifestation de femmes avait été réprimée. Sept d’entre elles avaient trouvé la mort dans ce quartier favorable à M. Ouattara.

Cet événement est l’un des quatre incriminés dans le procès de la CPI contre l’ancien chef de l’Etat ivoirien Laurent Gbagbo.

SKO
Commentaires


Comment