Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
NTIC
Article
NTIC

Société/ « Le Petit Déjeuner du Web » : La Fondation Friedrich Naumann invite les blogueurs et activistes du web à être des acteurs de développement
Publié le lundi 5 mars 2018  |  Abidjan.net
La
© Abidjan.net par JA
La Fondation Friedrich Nauman Pour la Liberté organise « Le Petit Déjeuner du Web »
La Fondation Friedrich Nauman Pour la Liberté a organisé ce mercredi 28 février un petit déjeuner d’informations et d’échanges destiné à la presse, presse en ligne, aux blogueurs et actifs du web pour les imprégner de sa politique de libéralisme et renforcer sa collaboration avec ceux-ci.
Comment


La Fondation Friedrich Nauman Pour la Liberté a organisé ce mercredi 28 février un petit déjeuner d’informations et d’échanges destiné à la presse, presse en ligne, aux blogueurs et actifs du web pour les imprégner de sa politique de libéralisme et renforcer sa collaboration avec ceux-ci. Cette rencontre a été élargie à d’autres structures partenaires à ladite Fondation, dont la Direction générale des ivoiriens de l’extérieur (DGIE), Audace Institut Afrique, le Centre ESD et l’ONG N’Gbôadô.
Le Chargé de Programme et Communication de la Fondation Friedrich Nauman Pour la Liberté, M. Magloire N’Déhi a été le premier a occupé le perron de cette plateforme d’échanges pour présenter sa politique de fonctionnement et ses différentes représentations sous régionales.
Il a expliqué le rôle de la Fondation Friedrich Naumann qui est de travailler à l’autonomisation des individus, faire en sorte que l’homme soit capable d’agir par lui-même, que l’homme soit un acteur de développement, et cela passe par la liberté. Que ce soit la liberté politique, économique et civique. « Il a été important pour nous de rencontrer tous ceux qui travaillent sur les réseaux sociaux, qui sont constamment actifs sur internet de leur présenter le travail de la Fondation et de les associer à ce que nous faisons pour que nous soyons ensemble des acteurs de développement », a-t-il souligné.
Il s’est par ailleurs appuyé sur le fait que le monde soit aujourd’hui en perpétuelle compétition, l’Afrique et la Côte d’Ivoire sont également engagés dans cette dynamique. « Il nous faut une société capable d’agir, de créer et de développer. C’est ensemble avec les journalistes, blogueurs et activistes, nos alliés que, nous allons relever ce challenge », a déclaré M. Magloire N’Déhi.
A sa suite, la parole a été donnée à son collaborateur Sosthène Koffi, Chargé du Programme Foncier Rural à la Fondation Friedrich Naumann qui, travaille depuis 2016 avec Audace Institut Afrique avec un financement de la coopération allemande sur la question du foncier rural en Côte d’Ivoire.
C’est sous le contrôle de la première responsable d’Audace Institut Afrique, Mme Gisèle Dutheuil, que M. Sosthène Koffi a présenté ce programme de renforcement de la gouvernance locale au niveau du foncier rural pour la réduction de la pauvreté. Il a souligné une innovation pour l’autonomisation à savoir l’usage de GPS portatif pour la délimitation des terres (4% de terres certifiées) et surtout la création de Comité villageois pour la gestion du foncier rural (CVGFR).
Quant au DG des ivoiriens de l’extérieur, M. Issiaka Konaté, il a été question pour lui d’exprimer sa gratitude à la Fondation Friedrich Nauman pour tout le soutien au fil des années. Et, il a réitéré la volonté de la DGIE de poursuivre cette collaboration avec la Fondation Friedrich Nauman au cours de cette année 2018, notamment au niveau de la migration et des relations avec les diasporas. Il y a lieu, selon lui, de voir ce qui peut être fait également au niveau de la diaspora ivoirienne qui est en Allemagne où se trouve le siège de ladite Fondation.
« C’est important de voir comment on peut poursuivre cette collaboration tant au niveau des sensibilisations, mais aussi à travers des appuis aux projets des jeunes. Ce qui serait innovant d’appuyer librement des jeunes porteurs de projets susceptibles de créer des emplois », a-t-il fait remarquer.

JOB
Commentaires


Comment