Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire/ La jeunesse Akouè apporte son soutien à Nanan Boigny N’Dri III, chef canton des Akouè
Publié le jeudi 8 mars 2018  |  AIP
Comment


Yamoussoukro -La jeunesse Akouè de Yamoussoukro a dénoncé mercredi, les ingérences de certaines autorités qui sèment « la discorde et la zizanie » entre les filles et fils de Yamoussoukro, mais aussi entre tous les habitants de Yamoussoukro, et réitéré son soutien à l’actuel chef de canton nanan Boigny N’Dri III, nom de règne du gouverneur Augustin Thiam.

« Nous dénonçons, avec la dernière énergie, toutes ces tentatives de manipulation de l’opinion publique qui n’ont pour seuls objectifs, que de semer le trouble à l’ordre pourtant si bien établi », a déclaré le secrétaire général de la jeunesse Akouè, Gouin Yao Noël, lors d’une conférence de presse tenue au tribunal coutumier de N’Gokro, village en plein-centre de Yamoussoukro.

« C'est un appel franc d’union, d’amour et de solidarité que nous lançons à tous les habitants de Yamoussoukro, pour le respect de la mémoire de Nanan Boigny, le sage d’Afrique, l’apôtre de la paix. Unissons-nous autour de Nanan Boigny N’Dri III pour développer notre belle cité, nous sommes tous frères et sœurs, les palabres ne servent à rien », a conseillé Gouin Yao.

Il a expliqué que depuis 1935, Nanan Boigny a établi la succession du trône de la famille Boigny. Nanan Boigny N’Dri III a été choisi et présenté pour la suite à dame Houphouët Monique Dahouet, fille de feu Augustin Boigny pour confirmation avant de le (Agustin Thiam ndlr) confier à l’association des chefs des villages Akouè (AGOUAS) pour qu’il obéisse aux rituels moraux et ancestraux.

Gouin Yao dit ne pas comprendre que le Gouverneur Thiam, qui a été jugé apte à exercer la fonction de canton, après observation de la période donnée, soit remis en cause.

« Dans un village, le respect du chef est très important pour l’union de la famille ou du village » a rappelé le président des jeunes Akouè Konan Kouakou Martin. Il a également interpellé les plus hautes autorités de la Côte d’Ivoire, notamment le président de la République Alassane Ouattara, et le Président Konan Bédié, quant à une quelconque intronisation d’un chef de la famille Boigny dans les prochains jours, à Yamoussoukro.

« Nous leur disons ne pas nous reconnaître dans ces actes de forfaiture, ni même y être associés et nous nous y opposerons par tous les moyens », a prévenu Konan Kouakou Martin, appelant à son tour, toutes les forces vives de Yamoussoukro, et tous les villages du canton Akouè, à l’union sacrée autour de « son seul et unique chef de canton reconnu de tous, Nanan Boigny N’Dri III, par ailleurs Docteur Augustin Thiam Gouverneur du District Autonome de Yamoussoukro ».

(AIP)
nam/fmo
Commentaires


Comment