Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Réduction des risques de catastrophe : lancement du projet EVIDENCE
Publié le vendredi 9 mars 2018  |  AIP
Comment


Abidjan - Le projet « Evènements pluvieux extrêmes, vulnérabilités et risques environnementaux : inondation et contamination des eaux » (EVIDENCE), visant à contribuer à la diminution des risques associés aux pluies extrêmes impactant la qualité de vie des urbains, a été lancé vendredi, à Bingerville, au pôle de l’innovation scientifique de l’Université Félix Houphouët-Boigny.

Son coordonnateur, Pr Eric Pascal Zahiri, a expliqué que ce projet qui s’étend sur trois années, a reçu un financement dans le cadre du partenariat rénové pour la recherche au service du développement de la Côte d’Ivoire (PRESED-CI 2). « Il ambitionne entre autres, l’élaboration d’une base de données géo-référencées à travers un système d’information géographique incluant des données géographiques l’occupation du sol, les ressources en eaux (…) », a-t-il indiqué.

Selon lui, « ce projet s’inscrit dans un cadre global de réduction des risques de catastrophe qui sont des cadres multisectoriels destinés à faire des analyses, donner des conseils et coordonner les prises de décisions en matière de prise en charge de la problématique des catastrophes depuis les aspects de réduction de risques, de la préparation, de la réponse et de la réhabilitation post-catastrophe en vue de construire la résilience des populations et de l’environnement ».

Pour le représentant de l’institut de recherche pour le développement (IRD), Jean-Marc Hougard, le lancement de ce projet, « va au-delà d’une simple opération de communication, mais de faire connaître le projet auprès des institutionnels, des partenaires techniques et autres chercheurs ».

Il s’est félicité de la réactivité avec laquelle ce projet a pu finalement être mis en œuvre. « C’est un sujet qui a la plus grande importance, c’est pour quoi, il a reçu un financement conséquent sur le long terme et je suis persuadé que vous arriverez à atteindre vos objectifs », a-t-il assuré M. Hougard, qui a procédé à cet atelier de lancement.

« Le changement climatique est une évidence et l’UFR qui abrite ce projet se doit de jouer sa partition », a promis pour sa part, le vice doyen de l’UFR sciences de la structure de la matière et technologie, Pr Léon Konan.

De nombreuses villes d’Afrique sont confrontées à une recrudescence d’inondations provoquées par des pluies extrêmes, notamment à Abidjan où chaque année, les pluies occasionnent des dégâts matériels et des pertes en vies humaines, rappelle-t-on.

gak/fmo
Commentaires


Comment