Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article
Sport

Fédération de taekwondo : Une nouvelle assemblée générale élective dans trois mois

Publié le lundi 12 mars 2018  |  AIP


Abidjan - Le secrétaire général du Comité ad’hoc de La Fédération ivoirienne de taekwondo (FITKD), le pharmacien colonel Alain Daudié, a annoncé la tenue d’une assemblée générale élective dans trois mois, au cours d’une réunion d’information, dimanche, au gymnase des sapeurs-pompiers de l’Indénié, à Abidjan-Adjamé.

Pour le secrétaire général, le président sortant de la FITKD, Bamba Cheick Daniel, étant dans " l’illégalité ", il convient au comité ad’hoc mis en place par le Comité national olympique (CNO) d’organiser dans un délais de trois mois, des élections en vue de la désignation d’un nouveau président de la FITKD.

Le pharmacien colonel a expliqué les différentes péripéties de la crise que traverse la FITKD. Selon lui, la crise est partie de la volonté de Bamba Cheick Daniel, de modifier les textes pour rempiler pour un troisième mandat au cours de l’Assemblée générale organisée, à cet effet en décembre 2016.

Selon le secrétaire général de la FITKD, toutes les démarches pour convaincre le président sortant de renoncer à son projet qui constitue "une violation des textes régissant la fédération", qui limitent le mandat du président à un mandat de quatre ans renouvelable une seule fois, ont été vaines.

Bamba Cheick Daniel s’est fait élire le 08 avril 2017, à l’issue d’une assemblée générale "en violation des dispositions statutaires et réglementaires de la FITKD", explique le secrétaire général.

Tirant les conclusions de cette situation le Comité National Olympique (CNO) a mis en place un comité ad’hoc qui a pris possession des bureaux de la fédération de manière juridique et qui gère en ce moment les affaires courantes..

Les responsables de ligues, venus de toutes les régions de Côte d’Ivoire, ont apporté leur soutien au comité ad’hoc, demandant toutefois à ce comité de tout mettre en œuvre pour que les taekwondo-in retrouvent leur unité.

Plusieurs grands maitres du taekwondo en Côte d’Ivoire dont Gadou Bénoit et Koné Souleymane, tous deux ceinture noire 7ème dan, ont honoré de leur présence cette réunion et apporté leur soutien au comité ad’hoc.

akn/fmo
Commentaires


Comment