Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Koné Katina libéré après plus de 10h d’interpellation par la police ghanéenne
Publié le lundi 12 mars 2018  |  APA
Justin
© AFP par DR
Justin Koné Katinan, s`insurge contre les 20 chefs d`accusation dont il est l`objet.
Mardi 11 juin 2013. Accra. L`ancien ministre ivoirien Justin Koné Katinan a affirmé mardi que les accusations de crimes économiques portées contre lui par son pays avaient des motivations politiques.
Comment


Le porte-parole de Laurent Gbagbo, Justin Koné Katina en exil au Ghana depuis 2011 interpellé dimanche nuit par la police ghanéenne a été relâché, lundi, aux alentours de 10h (heures locales et Gmt), la police estimant qu'elle s'est ‘’trompée de personne et a présenté ses excuses’’.

Alors qu’il rentrait de l’Afrique du Sud dimanche soir, l’ex-ministre du Budget de Laurent Gbagbo, a été interpellé par la police ghanéenne aux environs de 23h00 puis relâché quelques heures plus tard dans la matinée de lundi.

‘’ Je suis rentré de l’Afrique du Sud aux environs de 23h. Pendant que j’attendais mes bagages, des éléments de la police sont venus vers moi et m’ont demandé de les suivre parce que le Bureau of National Investigations (BNI) l’équivalent de la DST (Direction de la surveillance du territoire) en Côte d’Ivoire ont pensé qu’il y a un problème sur mon nom. Chose que j’ai faite.’’ a expliqué à APA Justin Koné Katina, joint au téléphone

Selon le porte-parole de Laurent Gbagbo, c’est aux alentours de 10h (GMT) qu’il a été libéré avec des ‘’excuses’’ de la police ghanéenne.

‘’ Ils m’ont ramené toutes mes affaires et mes documents de voyage aux alentours de 10h ce matin, ils ont par la suite dit qu’ils se sont trompés de personne et ont présenté les excuses de la police ghanéenne avant que je ne sois libéré ’’ a-t-il conclu.

MC/hs/ls/APA
Commentaires


Comment