Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Autonomisation des Jeunes : le ministre Sidi Touré parle à la jeunesse du Haut Sassandra

Publié le samedi 10 mars 2018  |  Ministères
Autonomisation
© Ministères par DR
Autonomisation des Jeunes : le ministre Sidi Touré parle à la jeunesse du Haut Sassandra
Ce vendredi 09 mars la préfecture de Daloa a abrité le cadre d’échanges entre les associations de jeunesse de la région du Haut Sassandra et une délégation du Ministre de la Promotion de la Jeunesse de l’Emploi des Jeunes et du Service Civique Sidi Tiémoko Touré.


Ce vendredi 09 mars la préfecture de Daloa a abrité le cadre d’échanges entre les associations de jeunesse de la région du Haut Sassandra et une délégation du Ministre de la Promotion de la Jeunesse de l’Emploi des Jeunes et du Service Civique Sidi Tiémoko Touré.
Les différentes associations de jeunesse étaient conduites par les délégués du CNJCI de Daloa, Vavoua, Zoukougbeu, et Issia. « Je suis venu échanger avec vous. C’est donc un échange de vérité entre jeunes que nous sommes ». Le Ministre Sidi Tiémoko Touré venait ainsi de planter le décor.
Plusieurs questions ont fusé, à savoir les problèmes liés à l’insertion des jeunes du Haut Sassandra, le fonctionnement du CNJCI et son implication dans les instances décisionnelles régionales et la reprise de l’opération Agir pour les jeunes. Pour le ministre Sidi Touré, le CNJCI doit être l’autorité représentant les jeunes pour donner leur avis sur des sujets de leur milieu.
« Pour que vous soyez associés aux décisions il faut également prendre des initiatives pour démontrer aux autorités que vous êtes présents. De votre engagement pour les jeunes, viendra la confiance des autorités. C’est votre dynamisme qui va faire bouger le CNJCI »,  a indiqué le ministre Sidi Touré.
Il a expliqué aux différents délégués d’entretenir de meilleurs rapports avec les autorités locales. Le CNJCI n’est pas une association mais une faitière d’associations qui a pour mission de faire des plaidoyers et servir de canal de transmission entre les autorités et les associations de jeunesse. Le ministre a par ailleurs rassuré les jeunes sur le rapprochement de l’Agence Emploi Jeunes des différentes régions.
« Depuis 2 ans nous avons implanté plusieurs points services AEJ au sein des différentes mairies avec l’accord des autorités municipales. Ce travail se poursuivra au sein de toutes les communes de Côte d’Ivoire », a rappelé le Ministre. Face à la migration irrégulière, il a rendu hommage au CNJCI pour sa promptitude dans ses actions de sensibilisation des jeunes sur ce fléau.
Soro Mamadou, délégué régional CNJCI du Haut Sassandra a au nom des associations traduit toute sa reconnaissance à la Direction régionale de la jeunesse du Haut Sassandra pour ses nombreuses initiatives. Pour lui c’est un exercice enrichissant.
« A chaque sollicitation  le ministre répond présent et nous écoute. Nous repartons satisfaits car plusieurs de nos préoccupations ont eu des issues sur place », indique-t-il.
Commentaires


Comment