Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Renforcement des capacités des OPA de la filière anacarde au contrôle qualité et à l’utilisation de l’outil informatique

Publié le jeudi 15 mars 2018  |  AIP
Dr
© Autre presse par DR
Dr Adama COULIBALY, Directeur Général du Conseil Coton Anacarde et commissaire Général du SIETTA 2016


Abidjan - Quelque 100 organisations professionnelles agricoles (OPA) de la filière anacarde ont bénéficié, à Yamoussoukro, d’une formation en contrôle qualité et à l’utilisation de l’outil informatique, au cours d'un atelier d'un jour, initiée par le conseil du coton et de l’anacarde.

Cet atelier a pour objectif de renforcer les capacités de ces organisations dans les domaines du contrôle qualité des noix de cajou et de la gestion informatique afin de contribuer à l’amélioration de votre performance et de la qualité des noix d’origine ivoirienne. Il constitue une étape importante de la concrétisation du programme de structuration des organisations professionnelles agricoles.

Selon le directeur général du conseil du coton et de l’anacarde, Dr Adama Coulibaly, cette formation est "la concrétisation de la volonté du Conseil du coton et de l’anacarde et de ses partenaires techniques et financiers, notamment le PSAC, l'ANADER, le FIRCA, d’accompagner tous les acteurs dans la démarche qualité, gage d’une meilleure garantie pour un label ivoire de qualité".

Le conseil du coton et de l’anacarde a offert 100 kits de contrôle qualité, 100 ordinateurs, 100 imprimantes, aux 100 OPA de ladite filière pour les encourager à poursuivre leurs efforts pour de meilleurs résultats futurs.

L’axe stratégique de la réforme de la filière anacarde relatif à l’organisation des acteurs, a prévu la mise en place d’une organisation interprofessionnel agricole crédible et représentative de l’ensemble des acteurs professionnels de la filière, conformément aux dispositions de l’ordonnance n°2011-473 du 21 décembre 2011.

tg/fmo
Commentaires


Comment