Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Art et Culture

Culture: le ministre Maurice Bandama ouvre les débats sur la copie privée

Publié le vendredi 16 mars 2018  |  Abidjan.net
Culture:
© Abidjan.net par JOB
Culture: le ministre Maurice Bandama ouvre les débats sur la copie privée
Les Rencontres professionnelles du MASA ont été consacrées ce jeudi 15 mars, à la salle Niangoran Porquet du Palais de la Culture, à une table ronde dont le thème : « Rémunération pour copie privée : quels enjeux pour l’industrie culturelle en Afrique », qui a convié toute la grande famille culturelle ivoirienne et de la sous région, sans distinction aucune, à prendre part à cette réflexion.


Les Rencontres professionnelles du MASA ont été consacrées ce jeudi 15 mars, à la salle Niangoran Porquet du Palais de la Culture, à une table ronde dont le thème : « Rémunération pour copie privée : quels enjeux pour l’industrie culturelle en Afrique », qui a convié toute la grande famille culturelle ivoirienne et de la sous région, sans distinction aucune, à prendre part à cette réflexion.

L’impact de cette table ronde doit contribuer à faire avancer et aboutir les démarches et concrétiser la volonté politique pour que l’application de la rémunération pour copie privée soit une réalité en Côte d’Ivoire, à l’instar des pays tels le Burkina Faso, l’Algérie. L’ouverture de cette plateforme d’échanges a été présidée par le ministre de la Culture et de la Francophonie, M. Maurice Bandama, en présence des directeurs du CISAC (Centre internationale des auteurs et compositeurs) et du BURIDA (Bureau ivoirien des droits d’auteur), avec la participation d’artiste de renom tels que Lokua Kanza et Meiway.

En effet, voici 22 ans que la Côte d’Ivoire a consacré la rémunération pour copie privée au profit des auteurs, des artistes interprètes et des producteurs, sans que ceux-ci ne reçoivent cette compensation promise. La loi de 1996 comportait des dispositions qui rendaient son application difficile. Selon le ministre Maurice Bandama, l’Etat de Côte d’Ivoire s’est engagé depuis 2014 pour le changement de législation qui a abouti en 2016 à l’adoption par l’Assemblée nationale d’une nouvelle loi sur le droit d’auteur et les droits voisins.
« La prochaine étape est la prise du décret d’application de cette rémunération pour copie privée. Le Ministère de la Culture et de la Francophonie et les autres départements ministériels directement intéressés par cette question travaillent à rendre effective la prise de décision gouvernementale qui permettra de démarrer la mise en œuvre de cette rémunération au profit des créateurs et des artistes de Côte d’Ivoire », a-t-il déclaré. Il n’a pas manqué de saluer l’initiative de cette table ronde ainsi que les panélistes dont les interventions sont attendues dans le sens d’aider l’opinion publique à mieux comprendre les enjeux de la rémunération pour copie privée.

JOB OKOBE
Commentaires


Comment