Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

MASA 2018 : ministériel plaidoyer pour une libre circulation des artistes africains

Publié le lundi 19 mars 2018  |  AIP
MASA
© Abidjan.net par DR
MASA 2018 : l’Eléphant du Jazz, Isaac Kemo se lance dans la 3D
L’Eléphant du Jazz, Isaac Kemo se lance dans la 3D au MASA 2018


Le ministre ivoirien de la Culture et de la Francophonie, Maurice Kouakou Bandaman, a prononcé, samedi, le discours de clôture de la 10ème édition du Marché des arts du spectacle d’Abidjan (MASA) par un appel à l’ouverture des frontières des pays occidentaux aux artistes d’Afrique.

« Il faut laisser les artistes aller et venir, circuler librement parce que les artistes ne se sédentarisent pas là où il n’y pas d’inspiration », a dit le ministre Bandaman, faisant référence aux stars Alpha Blondy, Magic System, Salif Keita, entre autres, qui ont accès aux scènes du monde entier.

Il a également fait remarquer qu’il « n’est pas juste que ceux du Nord viennent sur les scènes du Sud et pas le contraire », suscitant de vifs applaudissements des artistes présents à la cérémonie.

Maurice Bandaman a salué l’ensemble des partenaires dont l’OIF, le District d’Abidjan, la CEDEAO, l’UEMOA, pour leur contribution au succès de cette édition qui était consacrée au thème « Quels modèles économiques pour les arts de la scène ? Troupes, Salles de spectacles et festivals ».

Au nom de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), Mme Youma Fall a salué la promotion de la diversité culturelle que promeut le MASA, promettant l’indéfectible soutien de son organisation qui a décerné un prix de 10 000 Euros (près de 6,5 millions de FCFA) à la jeune créatrice Aminata Coulibaly qui bénéficiera également d’un séjour à Bruxelles, en Belgique. Le jeune humoriste, Président Veskaye, a quant à lui emporté une cagnotte de mille dollars (500 000 FCFA) de l’OIF.

La nouvelle économie du MASA dont la Côte d’Ivoire assure désormais près de 70% du budget se veut un outil de développement social et économique au service du dialogue culturel pour « la fraternité entre la Côte d’Ivoire et l’ensemble des pays frères du monde », a souligné le directeur général, Pr Yacouba Konaté.

La 10ème édition du MASA coïncidait avec son 25ème anniversaire. Elle a réuni, du 10 au 17 mars, sur un même plateau des artistes ivoiriens, de divers horizons dont le Japon, le Mexique, Trobago et Trinidad, entre autres.


aaa/cmas
Commentaires


Comment