Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Le premier centre d’enfouissement technique de Côte d’Ivoire opérationnel dès juillet 2018 (Ministre)

Publié le lundi 19 mars 2018  |  AIP
Salubrité
© Abidjan.net par Marc-Innoncent
Salubrité / Gestion des ordures: cérémonie de pose de la première pierre du Centre de Valorisation et d`Enfouissement Technique
Abidjan le 19 Mars 2018. Les travaux de construction du Premier Centre de Valorisation et d`Enfouissement Technique du District Autonome d`Abidjan ont été lancé dans la Sous-Préfecture de Kossihouen. Photo: Anne Désirée Oulotto, ministre de la salubrité, de l’environnement et du développement durable.


Abidjan - Le premier centre de valorisation et d’enfouissement technique (CET) d'ordure de Côte d'Ivoire, dont la construction a été lancée lundi à Kossihouen dans le district d'Abidjan, sera opérationnel dès juillet 2018, annonce la ministre de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement durable, Anne Désirée Ouloto.

Pour Anne Ouloto, ce centre est une des étapes déterminantes d’un processus irréversible dans la modernisation de la chaîne opérationnelle de gestion de déchets solides, ménagers et assimilés sur le territoire national et particulièrement dans le district d’Abidjan. « Le diagnostic de la gestion des déchets dans notre pays n’est pas reluisant », a-t-elle regretté, lundi, à l’occasion de la pose de la première pierre de cette infrastructure.

Selon elle, la réalisation de ce projet, va redynamiser la gestion des ordures dans le pays, notamment à Abidjan. « Tout changera début juillet. Ces vieux camions de ramassage céderont la place à de nouveaux camions adaptés qui balayeront nos rues, conditionneront nos déchets (…) », a assuré Anne Ouloto, en présence du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

Ce dernier, procédant à la pose de la première pierre de ce centre, a estimé qu’il marque une avancée significative dans l’atteinte des objectifs de développement durable. « Ce centre aidera le gouvernement à respecter son engagement dans le cadre de la lutte contre le changement climatique », a-t-il indiqué.

Il a ajouté qu’avec la construction de ce centre, la question de la fermeture et de la réhabilitation de la décharge d’Akouédo sera une réalité dans les mois à venir.

« Nous nous attendons à des prestations efficaces et de qualités qui permettront de résoudre les difficultés actuelle et ceci de manière durable. Les ivoiriens ont été traumatisés par la situation de la décharge d’Akouédo et je ne veux pas que cela se répète ici à Kossihouen. A ce titre je vous engage à offrir aux ivoiriens, un ouvrage de qualité conforme aux normes internationales de sécurité environnementale », a insisté Amadou Gon Coulibaly.

Il a enjoint la ministre de la Salubrité de veiller scrupuleusement au respect de cet engagement afin qu’aucune nuisance ne soit posée à la santé des ivoiriens, à leur environnement ainsi qu’à leur cadre de vie. « Je vous encourage à poursuivre la mise en œuvre rapide de ce projet afin que l’échéance du 6 juillet 2018 soit respecté et que le premier casier soit fonctionnel », a conclu le Premier ministre.

Dans le cadre de la nouvelle politique de gestion des déchets solides ménagers et assimilés, il est également prévu de construire dans le district autonome d’Abidjan, d’autres infrastructures dont des centres de transfert et centres de groupage de déchets solides.

gak/akn/tm
Commentaires


Comment