Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Conférence de presse sur les résultats de l’eurobond 2018: propos liminaire du premier ministre, ministre du budget et du portefeuille de l’Etat

Publié le mercredi 21 mars 2018  |  Primature
Action
© Abidjan.net par Atapointe
Action gouvernementale 2017: Conférence de presse du 1er ministre
Abidjan le 14 février 2018. Le 1er ministre Amadou Gon Coulibaly a animé une conférence de presse relative à l’action gouvernementale 2017


Mesdames et Messieurs les journalistes de la Presse Nationale et Internationale,

Je vous remercie de votre présence à cette rencontre d’informations et d’échanges sur les résultats du récent Eurobond lancé par le Gouvernement ivoirien.

La délégation que j’ai eu plaisir à conduire, comprenait, entre autres, le Ministre, Secrétaire Général de la Présidence ACHI Patrick, le Ministre de l’Economie et des Finances Adama KONE, le Secrétaire d’Etat auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa SANOGO et le Conseiller Spécial du Président de la République, le Ministre Abdourahmane CISSE.
Le Roadshow s’est déroulé du 9 au 15 mars 2018 sur les places financières de Londres, New York, Francfort et Paris.

A l’issue de ce Roadshow, notre pays, la Côte d’Ivoire vient de lever 1,7 milliards d’euros, soit 1 115 milliards FCFA, à travers l’émission d’un Eurobond à deux (2) tranches sur les marchés financiers internationaux. Il s’agit d’une tranche de 850 millions d’euros à 12 ans, au taux de 5,25% et d’une tranche de 850 millions d’euros à 30 ans au taux de 6,625%

Cette opération s’inscrit dans le cadre du financement du budget 2018, qui a prévu un recours aux marchés financiers sous-régional et international à hauteur de 1 310 milliards FCFA.

Plusieurs facteurs ont milité en faveur de cette nouvelle sortie sur le marché international, notamment, la profondeur limitée du marché régional, la forte exposition des investisseurs sur le marché régional, mais surtout la possibilité pour nous de nous financer à long terme, sans risque de change et à des taux plus bas, sur un marché euros de plus en plus profond.

Le gap de financement de 195 milliards FCFA sera comblé sans difficultés par recours au marché régional.

Tous les fonds levés permettront de financer les investissements prévus au budget, et de stimuler la croissance.

Conformément à notre stratégie de gestion de la dette à moyen terme (2018-2022), le ratio dette/PIB devrait se situer à 43,2% à fin 2018 contre 42,6% à fin 2017, soit une augmentation modérée de 0,6%. Le taux d’endettement de la Côte d’Ivoire est le plus faible de la sous-région ouest africaine.

Nous réalisons annuellement une analyse de viabilité à long terme (20 ans) de la dette. La dernière qui a été réalisée, avant l’Eurobond 2018, confirme que le risque de surendettement de notre pays demeure modéré. Cela signifie que tous les indicateurs de solvabilité et de liquidité de la Côte d’Ivoire demeurent en dessous de leurs seuils respectifs, dans le scénario de base.

En plus de la performance réalisée en termes de montant mobilisé, la Côte d’Ivoire entre dans l’histoire en tant que 1er pays d’Afrique à réussir une émission obligataire en euros, sur 30 ans.

Chers amis de la Presse,

L’Eurobond 2018 a été l’occasion pour le Gouvernement ivoirien de démontrer, une fois de plus, aux places financières internationales la robustesse de la croissance économique du pays et ses perspectives de développement ambitieuses. Elle a été également l’opportunité de présenter les réformes structurelles et les investissements clés mis en œuvre dans le cadre du Plan National de Développement 2016-2020, notamment dans les secteurs de l’agriculture, de l’énergie, des infrastructures, de l’éducation et de la santé. Le Gouvernement a aussi fait valoir les progrès accomplis quant à l’attractivité réglementaire et fiscale pour les entreprises comme pour les investisseurs étrangers.

La croissance de la côte d’Ivoire a atteint 8,1 % en 2017, soit le taux le plus élevé de la région UEMOA et le 2ème d’Afrique après l’Ethiopie,
tout en conservant l’un des ratios d’endettement public les plus faibles de la région (42,6 % du PIB en 2017, contre 70 % pour la norme communautaire).

La Côte d’Ivoire est ainsi aujourd’hui la 3ème économie du monde par sa croissance et l’un des rares pays d’Afrique subsaharienne à conserver une balance commerciale excédentaire (à comparer aux déficits de pays tels que le Sénégal, l’Ethiopie, le Nigéria et le Ghana). Elle a connu un important progrès du PIB/habitant depuis 2012 pour atteindre aujourd’hui un seuil de près de 1600 Dollars.


Ces performances très fortes, alliées à un rôle majeur et croissant de moteur économique sous-régional, sont le produit du leadership du Président de la République Son Excellence Monsieur Alassane OUATTRA, et de l’engagement de tous les Ivoiriens pour l’avenir du pays.

Elles permettent aujourd’hui à la Côte d’Ivoire de trouver avec crédibilité et aisance, sur les marchés internationaux, les financements nécessaires pour encore accélérer son développement, le renforcement de son agriculture, l’industrialisation et la diversification de son économie et un partage plus inclusif de la croissance et du progrès socio-économique.

Je vous remercie de votre aimable attention.
Commentaires


Comment