Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Journées internationales de la Francophonie 2018 : la culture entrepreneuriale et économies nouvelles au centre d’un panel

Publié le jeudi 22 mars 2018  |  Abidjan.net
Journée
© Abidjan.net par Marc-Innoncent
Journée Internationale de la Francophonie: célébration officielle à l`ISTC
Mardi 20 Mars 2018. Abidjan. La Côte d`Ivoire a célébré à l`instar des autres pays du monde, la journée internationale de la francophonie. A cet effet, le thème retenu pour célébrer le partage de la langue française en Côte d`Ivoire est, Paix, Cohésion et Sécurité: gages de développement durable et inclusif.


Dans le cadre des Journées internationales de la Francophonie 2018, un panel de haut niveau portant sur ‘’culture entrepreneuriale et économies nouvelles’’ s’est tenu le mardi 20 mars 2018 à l’Amphithéâtre de l’ISTC. Le Journaliste-écrivain Hervé Gobou, auteur de ‘’Drame au Paradis’’ et Prix Côte d’Ivoire 2016 de la Journée du Manuscrit Francophone en assurait la modération.

Cinq experts ont décortiqué le thème central, à savoir ‘’la culture entrepreneuriale et les économies nouvelles’’. Il s’agit d’abord de M. Jean-Claude ALLAH-KOUADIO, Président de Initiatives Entreprises Francophones, qui a fait une brève introduction sur la Francophonie Economique. Il s’est évertué, en effet, à montrer en quoi la Francophonie économique, initiée en 2014 lors du Sommet des Chefs d’Etat de Dakar, constitue une initiative d’avenir et un viatique pour la création de richesse dans l’espace francophone ; toute chose qui a inspiré la création de Initiative Entreprises Francophones, un réseau des Entreprises pour la Francophonie économique.

Pour sa part, Mme Ranie DOUA, Directrice Générale de R Consulting, spécialisé dans l’aménagement professionnel et paysager, a exposé sur ‘’l’entrepreneuriat féminin’’. De son avis, le succès de la femme entrepreneure passe par le concept ‘’PAPE’’ (Passion, Action, Persévérance, Equipe). ‘’Il faut dissiper la peur et prendre des risques’’, a-t-elle conseillé.

Quant à M.DJOHOU Kobenan, Directeur Général de SSCO (Société de Conseil en Gestion, Formation et Etudes) , il s’est appesanti sur ‘’Entreprise, entrepreneuriat et recherche de financement’’, en insistant sur le fait qu’une entreprise doit partir d’une bonne idée de départ. Il a ensuite dressé le portrait-robot du bon entrepreneur (objectif, sens du risque, inventif, provocation du destin, adaptation, patience, passion, organisation). ‘’Pour qu’un projet soit financé, il faut qu’il soit bien présenté, notamment dans son étude financière’’, a-t-il relevé. Avant d’énumérer les possibilités de financement telles que l’affacturage, le leasing, le crédit bancaire, le crowdfunding, le business angels, la corporate venture…

Quant au sous-thème ‘’Culture numérique, levier d’insertion socioprofessionnelle’’, il a fait l’objet de trois interventions, de qualité similaire.

M.Cissé Mamadou, Directeur de la Gestion nationale des Fréquences Radioélectriques à l’AIGF, s’est, pour sa part, penché sur ‘’le spectre radioélectrique comme moteur de l’économie numérique et contribution au développement durable’’. Après avoir noté que le spectre est une ressource rare, il a mis en exergue la contribution qu’apporte l’AIGF dans la transformation digitale de l’économie, notamment le système de transport intelligent, la mobilité, l’accès à internet…

Le Dr Kouadio Alain Serge, Directeur de l’Economie Verte au Ministère de la Salubrité et du Développement Durable, a montré, à son tour, de quelle manière les Economies vertes et bleuesconstituent aujourd’hui des gisements d’emplois et de richesses, en particulier pour la jeunesse entreprenante.

Il est revenu enfin à Raïssa Banhoro, Manager Générale de BS Group et lauréate du Prix RFI de l’innovation technologique en Education , de se prononcer sur ‘’la culture numérique’’. Partant du postulat que ‘’tout problème est une idée d’entreprise’’, elle a indiqué que ‘’tout problème peut se résoudre par une solution technologique’’. Ce qui l’a amenée à recommander au public l’ouverture d’esprit, le sens de l’innovation et le travail d’équipe.

Au total, un panel de coaching enrichissant dont la modération a été assurée avec brio par le journaliste-consultant Hervé Gobou, de surcroît secrétaire général chargé de la formation et le Développement Durable au Club des Médias pour la Francophonie (CMF).

DA
Commentaires


Comment