Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Les candidats et leurs supporteurs exhortés à s’investir pour une élection sénatoriale sans heurts

Publié le jeudi 22 mars 2018  |  AIP


Bouaké-Le commissaire central, superviseur de la Commission électorale indépendante (CEI) des régions de Gbêkê et Hamboll, Diarrasouba Soumalaye, exhorte les candidats et leurs supporteurs à s’investir pour une élection sénatoriale sans heurts dans le Gbêkê.

Lors d’une réunion qu’il a initiée dans le cadre de sa mission d’information et de sensibilisation sur la toute première élection sénatoriale ivoirienne, le superviseur CEI a lancé l’appel, mardi, à Bouaké, en invitant les candidats et les électeurs ciblés à la discipline et au respect du prochain pour éviter les querelles au scrutin qui se déroulera samedi.

Il a exhorté les équipes en compétition à livrer toutes les informations relatives à ce scrutin particulier à leurs supporteurs pour éviter toute crise post-électorale.

«La CEI ne peut rien faire pour faire adopter un candidat, c’est vous les candidats qui pouvez convaincre ceux qui votent pour vous», a-t-il souligné, exhortant les candidats à tout mettre en œuvre pour le bon déroulement de ce scrutin.

Une liste indépendante et une du RHDP sont en compétition dans la région de Gbêkê. Les deux équipes sont en campagne pour tenter de convaincre l’électorat composé de 310 conseillers municipaux, régionaux et des députés de la circonscription. Le vote se déroulera dans un seul centre à savoir le lycée classique de Bouaké.

En cas d’égalité parfaite, les électeurs seront convoqués 15 jours après pour un second tour. S’il y a encore égalité, un troisième tour sera encore organisé. Si cette troisième consultation ne parvient pas à les départager, la liste du candidat le plus âgé sera déclarée élue, a fait savoir l’émissaire de la Commission électorale indépendante (CEI).

Pour cette élection sénatoriale, les 31 régions du pays et les deux districts autonomes à savoir, Abidjan et Yamoussourko constituent chacune une circonscription électorale. Au terme du scrutin, 66 sénateurs seront élus en raison de deux par circonscription électorale.

nbf/akn/fmo
Commentaires


Comment