Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

La CNACI déterminée à lutter contre la fuite de l’anacarde vers les pays limitrophes

Publié le jeudi 22 mars 2018  |  AIP


Bondoukou – Le président régional de la Chambre nationale d’agriculture de Côte d’Ivoire (CNACI), Mouroufié Daouda Ouattara, a exprimé sa détermination à lutter contre la fuite de l’anacarde vers les pays limitrophes, lors d’un point de presse, mercredi, au siège de sa structure à Bondoukou (Nord-est, région du Gontougo).

"La lutte contre la fuite de l’anacarde est notre cheval de bataille et nous ferons tout pour que les populations changent de comportement en vendant leur produit en Côte d’Ivoire au lieu d’aller ailleurs », a fait savoir Mouroufié Daouda Ouattara. Il a indiqué que les populations du Gontougo sont les principaux bénéficiaires des retombées économiques de la seule culture de rente de la région.

Selon M. Mouroufié, par ailleurs membre du comité de veille et de suivi à la commercialisation de l’anacarde, les acheteurs et coopératives agréés sont les premières victimes de ce fléau, car ne trouvant pas facilement la noix de cajou sur le marché, ce qui entraîne des difficultés à payer les impôts.

Il s’est félicité de la saisie par ses membres de quatre camions transportant 25 tonnes d’anacarde sur l’axe Gouméré-Assuéfry, zone de prédilection de transit vers un pays voisin. Le président régional a profité pour lancer un appel au gouvernement afin de doter le comité de veille de véhicules 4X4 pour être plus efficace sur le terrain.

Le Gontougo a enregistré, en 2014, une production de 136 000 T de noix de cajou, faisant d’elle le premier producteur d’anacarde de la Côte d’ Ivoire. Mais, cette production a fortement baissé en 2017, avec 71 000T, reléguant la région au rang de quatrième producteur national.

zaar/akn/fmo
Commentaires


Comment