Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
NTIC
Article
NTIC

Côte d’Ivoire : la justice doit-elle contrôler les propos tenus sur les réseaux sociaux ?

Publié le vendredi 30 mars 2018  |  Jeune Afrique
Avec
© Autre presse par DR
Avec 1,9 milliard d`utilisateurs, Facebook garde son élan et triple son bénéfice


La question est posée depuis la condamnation d’un homme à douze mois de prison ferme pour dérive sur les réseaux sociaux et la rencontre, mardi, entre six administrateurs de pages Facebook et le procureur de la République de Côte d’Ivoire.

Sur la dizaine d’administrateurs de groupes Facebook invitée par Richard Adou, le procureur de la République de Côte d’Ivoire, à « une séance de travail », mardi 27 mars, six se sont finalement déplacés. Au programme : « Sensibilisation sur la gestion de l’informatique de sécurité, relecture des textes de lois applicables et collaboration pour un internet sûr et pacifique », selon les termes du courrier électronique reçu par les concernés.

« On m’a appelé sur mon numéro personnel samedi pour m’informer de cette réunion. J’ignore comment le bureau du procureur a eu mon numéro », réagit Assane Coulibaly, administrateur de la page Facebook Police-Secours qui participait à la rencontre. « Le procureur a voulu nous sensibiliser sur certaines dérives constatées sur nos groupes. Il nous a rappelé nos responsabilités et montré les textes de loi. Il a demandé à ce qu’on sensibilise nos membres. C’est une bonne chose car nous sommes tous témoins des propos parfois tenus sur les réseaux sociaux », poursuit-il.
... suite de l'article sur Jeune Afrique

Commentaires


Comment