Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Des infrastructures socio-éducatives inaugurées dans la Bagoué

Publié le mardi 3 avril 2018  |  AIP
Cohésion
© Ministères par DR
Cohésion sociale: la Ministre Mariatou Koné inaugure des infrastructures dans la région de la BAGOUE et appelle à l’union
La Ministre Mariatou KONE a procédé le week end dernier à Inauguration d’une école primaire de 3 classes à Missasso et d’un centre de santé à Koulousson ; deux localités situées à Tengrela dans la région de la BAGOUE.


Abidjan - Une école primaire de trois classes à Missasso et un centre de santé à Koulousson, dans le département de Tengréla, dans la région de la Bagoué, ont été inaugurés par la ministre de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité, Mariatou Koné, a-t-on appris lundi, dans une note transmise à l’AIP.

Les mutuelles de développement de Missasso et Koulousson sont les initiateurs de ces infrastructures dans leurs sous-préfecture respectives. Dans la localité de Koulousson, les populations se sont cotisées pour sortir de terre leur unique centre de santé évalué à plus de 30 millions de francs CFA.

La ministre Mariatou Koné, en sa qualité de marraine des deux mutuelles, a tenu à les féliciter pour ces œuvres de grandes portées sanitaires et éducatives.

« Plutôt que de vous entre-déchirer, vous vous êtes mis ensemble avec vos différences pour un intérêt commun, sortir votre localité de sa léthargie. Et cela, sans attendre l’Etat. Voilà ce que le Chef de l’Etat Alassane Ouattara vous demande, ‘’le vivre ensemble’’ », a déclaré samedi, la ministre.

Pour Mariatou Koné, sa présence dans ces localités est une preuve que le président Alassane Ouattara « n’oublie aucune région ». Elle a encouragé les populations à demeurer solidaires et à véhiculer les valeurs de paix et de tolérance mutuelle.

Elle a, par ailleurs, offert des moulins et des décortiqueuses aux femmes des localités de Diamakani et de Kouloussan afin de contribuer à leur autonomisation économique.

tad/fmo
Commentaires


Comment