Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

International

Côte d’Ivoire/ Inter/ Le 50e anniversaire du décès de Martin Luther King célébré

Publié le mercredi 4 avril 2018  |  AIP


Abidjan - Ce 04 avril 2018 marque le 50ème anniversaire de la mort de Martin Luther King Jr., un pasteur baptiste afro-américain, militant non-violent pour les droits civiques des Noirs aux États-Unis, pour la paix et contre la pauvreté.

Né à Atlanta (Géorgie) le 15 janvier 1929, il a été assassiné le 4 avril 1968 à Memphis (Tennessee), à 39 ans.

Pour défendre le droit de vote, la déségrégation raciale et l’emploi des minorités ethniques, Martin Luther King organise et dirige des actions telles que le boycott des bus, pour s’opposer à la politique municipale de ségrégation raciale dans les transports publics. Rosa Parks devient célèbre lorsque, le 1er décembre 1955 dans la ville de Montgomery, elle refuse d’obéir au conducteur de bus, James Blake, qui lui demande de laisser sa place à un passager blanc et d’aller s’asseoir au fond du bus.

Martin Luther King prononce un discours célèbre le 28 août 1963 devant le Lincoln Mémorial à Washington durant la marche pour l’emploi et la liberté, « I have a dream ». Il est soutenu par John F. Kennedy, alors président des Etats-Unis, dans la lutte contre la ségrégation raciale.

Pour Martin Luther, la non-violence est non seulement juste mais indispensable car quel que soit l’origine, la violence signifie l’échec. "L’ultime faiblesse de la violence est que c’est une spirale descendante, engendrant la chose même qu’elle cherche à détruire. Au lieu d’affaiblir le mal, elle le multiplie. En utilisant la violence, vous pouvez tuer le menteur, mais vous ne pouvez pas tuer le mensonge, ni rétablir la vérité. En utilisant la violence, vous pouvez assassiner le haineux, mais vous ne pouvez pas tuer la haine. En fait, la violence fait simplement grandir la haine…", soutenait-il.

Martin Luther King devient le plus jeune lauréat du prix Nobel de la paix en 1964 pour sa lutte non-violente contre la ségrégation raciale et pour la paix. Il commence alors une campagne contre la guerre du Viêt Nam et la pauvreté, qui prend fin en 1968 avec son assassinat attribué à James Earl Ray, un ségrégationniste blanc.

Il se voit décerner à titre posthume la médaille présidentielle de la Liberté par Jimmy Carter en 1977, le prix des droits de l’homme des Nations unies en 1978, la médaille d’or du Congrès en 2004 et est considéré comme l’un des plus grands orateurs américains. Depuis 1986, le Martin Luther King Day est jour férié aux États-Unis.

Il épouse le 18 juin 1953, Coretta Scott qui lui donna quatre enfants, à savoir Yolanda (1955), Martin Luther King (1957), Dexter Scott (1961) et Bernice (1963).

(AIP)

tls/akn/cmas
Commentaires


Comment