Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article
Sport

Taekwondo : « Laissez Bamba Cheick Daniel ! »

Publié le mercredi 4 avril 2018  |  Sport-ivoire.ci
Taekwondo:
© Autre presse par Federation
Taekwondo: la fédération reçoit un don de l`agence Coréenne de Coopération Internationale (KOICA)
Abidjan le 30 mars 2018. L`agence Coréenne de Coopération Internationale (KOICA) a fait un don de matériel à la fédération ivoirienne de Taekwondo.


La crise du taekwondo ivoirien présente au cœur de chacun des événements touchant à la discipline. Ce vendredi 30 mars 2018, alors que le moment semblait réservé à la cérémonie de remise de matériels de l'Agence Coréenne de Coopération Internationale (KOICA) à la FITKD, la présence du Grand-Maître Kim Young Tae a permis d’en remettre une autre couche. Mais cette fois, en guise de ce que l’on pourrait appeler le clap de fin.

Présent en Côte d’Ivoire pour la cérémonie d’inauguration du centre de l’olympisme piloté par Coulibaly Minaya montré du doigt comme père de la déstabilisation de la FITKD, le plus ancien des gradés 9e Dan du Kukkiwon, a tenu à recadrer toutes les parties concernant la crise du taekwondo ivoirien. « J’ai du respect pour Bamba Cheick Daniel, c’est lui le président de la Fédération Ivoirienne de Taekwondo. Il a beaucoup fait pour le Taekwondo, laissez-le aller au terme de son mandat qui s’achève en 2021. Après, on pourra parler d’élections ! Sinon, moi, je supporte fortement Bamba Cheick Daniel », a-t-il été clair.

Si cette déclaration le conforte dans sa conviction, Bamba Cheick Daniel n’a pas voulu verser dans le triomphalisme. Le président de la FITKD a plutôt prôné l’apaisement et l’union mais dans le respect des règles. « Je lui avais dit en privé que je respecterai sa décision, il vient de parler, j’ai pris bonne note. Ce n’est pas une affaire d’une partie qui aurait gagné par rapport à l’autre. Non, ici, il faut voir l’avenir du Taekwondo ivoirien. Je vous donne ma parole, je vais travailler pour que la paix revienne.
... suite de l'article sur Autre presse

Commentaires


Comment