Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Afrique
Article
Afrique

Abolition de la peine de mort en Afrique, les enjeux de la rencontre d’Abidjan des 9 et 10 avril 2018

Publié le jeudi 5 avril 2018  |  Pôle Afrique


A l’initiative de Ensemble Contre la Peine de Mort (ECPM), 200 à 300 participants sont attendus dans la capitale ivoirienne les 9 et 10 avril 2018 à l’occasion du 3ème congrès africain qui aura pour objectifs de stimuler l’abolition de la peine de mort en Afrique.

En 1990, seul un État africain, le Cap-Vert, avait aboli la peine de mort. A ce jour, sur 55 États africains, 4/5e ne pratiquent plus la peine capitale. En 2016, l’Afrique a enregistré plus de 68 exécutions et plus de 855 condamnations à mort.

Pour accentuer la réflexion contre la peine de mort, le troisième congrès d’Afrique contre la peine de mort s’ouvre ce lundi 9 avril 2018 à Abidjan. 200 à 300 participants venus d’au moins 30 pays sont attendus par le comité d’organisation. Au menu, entre autres, une table-ronde, quatre ateliers et des side-event. L’enjeu de la rencontre d’Abidjan est de faire avancer l’abolition de la peine de mort en Afrique. Aussi, les travaux vont graviter autour de l’engagement des leaders politiques des pays cibles. Il sera également question de « l’abolition de la peine de mort dans certains pays en moratoire. Fera aussi objet d’attention, la mise en place de trois instruments internationaux clés: le Protocole Africain, la Résolution des Nations unies (NU) en faveur du moratoire (déc. 2018) et le second protocole facultatif au pacte international sur les droits civils et politiques »

Au total, 17 pays sont en moratoire en Afrique subsaharienne et 5 en Afrique du nord.
... suite de l'article sur Pôle Afrique

Commentaires


Comment