Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Programme présidentiel d’urgence: le gouvernement annonce ‘’l’apurement du passif audité de 240 milliards Fcfa"

Publié le samedi 7 avril 2018  |  APA
Visite
© Ministères par DR
Visite du Ministre Souleymane Diarrassouba dans des surfaces de distribution dans le cadre de la première période des ventes soldes.


Abidjan (Côte d’Ivoire) - Le ministre ivoirien du Commerce, de l’artisanat et de la promotion des PME, Souleymane Diarrassouba, a annoncé vendredi ‘’l’apurement du passif audité’’ dans le cadre du Programme présidentiel d’urgence (PPU) pour ‘’un montant de 240 milliards Fcfa’’.

M. Diarrassouba, représentant le Premier ministre, ministre du Budget et du portefeuille de l’Etat, s’exprimait à l’occasion de ‘’Les Jeudis du Rhdp (coalition au pouvoir)’’, une tribune politique d’échanges directs entre la population et les gouvernants, initiée par la coalition au pouvoir pour expliquer les actions du gouvernement.

Concernant les factures liées au Programme présidentiel d’urgence (PPU), dont le projet a été initié par le gouvernement au lendemain de la grave crise postélectorale de 2010-2011 qui a secoué le pays, ‘’la décision a été prise pour apurer tout le passif’’, a dit M. Souleymane Diarrassouba.

‘’Il est bon que les Ivoiriens s’informent, il n’y a pas plus de deux semaines qu’une communication est passée en Conseil des ministres sur l’apurement du passif audité pour un montant de 240 milliards Fcfa’’, a-t-il déclaré.

Il a assuré que ‘’les modalités sont en train d’être mises en œuvre par le ministre en charge de l’Économie et des finances et par le secrétaire d’État chargé du Budget et du portefeuille de l’Etat’’ en vue du paiement des entreprises concernées.

Le ministre du Commerce, de l’artisanat et de la promotion des PME qui intervenait à la suite d’une question d’un représentant d’une organisation professionnelle, a fait savoir qu’à chaque fois qu’il y a des situations, le gouvernement, de manière ‘’responsable’’ essaie de trouver des solutions pour le monde des entreprises.

Pour ce qui concerne la problématique de l‘accès des PME aux marchés publics, il a indiqué que ‘’des efforts sont faits’’. Et dans ce contexte, ‘’le gouvernement ivoirien a pris des dispositions pour qu’au titre de la commande publique, 20% des marchés soient affectés aux entreprises nationales’’.

La part de la commande publique attribuée aux PME nationales dans les marchés est passée de 16% en 2015 à 19,2% à fin 2016. Cette situation s’est ‘’améliorée de façon exceptionnelle’’ à fin 2017 avec un taux de 42%.

Le Premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, avait annoncé en février lors d’une conférence de presse que le passif au niveau du Programme présidentiel d’urgence allait être apuré à la suite d’un audit.

AP/ls
Commentaires


Comment