Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Toulépleu- Près de 93 millions FCFA pour 100 victimes des crises, Mariatou Koné menace les manipulateurs

Publié le lundi 9 avril 2018  |  Pôle Afrique
Indemnisation
© Ministères par DR
Indemnisation des victimes des crises : cérémonie de remise de chèques à une centaine de victimes
Cérémonie d’indemnisation des victimes de Toulepleu.


100 personnes ont reçu des chèques d’une valeur de 92 800 000 FCFA et des prises en charge médicale.

La ministre Mariatou Koné en charge de la Femme, de la protection de l’Enfant et de la Solidarité était ce vendredi 6 avril à Toulépleu pour procéder à la remise de chèques aux victimes des crises survenues en Côte d’Ivoire. Ce sont au total 100 personnes qui ont reçu la compassion de l’Etat ivoirien, dont 88 ayants- droits pour un chèque d’un million par personne décédée et 12 blessés pour 150 000 francs et une prise en charge médicale par personne.

Au cours de la cérémonie, elle a demandé aux victimes ne pas se laisser manipuler par qui que ce soit.

Touohouli Bruce, président de la plateforme des associations de victimes pour la paix et la réconciliation en Côte d’Ivoire, se réjouit des efforts que fait le ministère pour joindre l’acte à la parole. « Notre plateforme comprend plus de 5000 membres et compte les victimes de 1990 à 2011. Je me réjouis que l’indemnité que les gens décrient tant, soit une réalité. C’est vrai qu’il y a des difficultés liées à liste mise à la disposition de l’Etat ivoirien par CONARIV. Des victimes ont leurs noms sur la liste sans avoir de contact ou des personnes qui sont décédées sont sans ayant-droits. Ce sont donc ce genre de difficultés qui font que les choses semblent être lentes mais il faut dire qu’en la matière notre pays est un modèle en Afrique du moment où des pays avant nous n’ont pas encore commencé le processus d’indemnisation chez eux » fait-il savoir.

Quant à Tiarou Baïbo Modeste qui a perdu sa femme et son père pendant la crise, le geste du gouvernement ivoirien lui apporte soulagement et réconfort. « Depuis trois ans que nous avons déposé nos dossiers, nous n’y croyions plus. Aujourd’hui à notre grand étonnement, la ministre se déplace en personne pour nous remettre nos chèques, c’est un véritable soulagement pour moi. En toute sincérité, je ne m’attendais pas à cela. Je voudrais dire merci au président de la République et à tous ceux qui ont œuvré pour nous aider à oublier nos douleurs un tant soit peu. Cet argent va me servir à construire une maison au village pour ma famille », indique-t-il.
... suite de l'article sur Pôle Afrique

Commentaires


Comment