Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Santé
Article
Santé

M’bengué –Nafoun: inauguration de la maternité baptisée “Coulibaly Mayélé”

Publié le lundi 9 avril 2018  |  Abidjan.net
M’bengué
© Autre presse par DR
M’bengué –Nafoun: inauguration de la maternité baptisée Coulibaly Mayélé
Samedi 7 avril 2018. La nouvelle maternité du village Nafoun baptisée Coulibaly Mayélé nom de l’épouse de la Haute Autorité de la Bonne Gouvernance (HABG) N’golo Fatogoma Coulibaly a été inaugurée sous les sons des danses du terroir (balafons…) dans le département de M’bengué au Nord de la Côte d’Ivoire.


La nouvelle maternité du village Nafoun, département de M’bengué dans le nord de la Côte d’Ivoire, baptisée Coulibaly Mayélé, nom de l’épouse de la Haute Autorité de la Bonne Gouvernance (HABG) N’golo Fatogoma Coulibaly a été inaugurée le 07 avril 2018. Cette cérémonie d’inauguration, placée sous le haut patronage de Coulibaly N’golo Fatogoma, président de la Haute Autorité de la Bonne gouvernance (HABG), sous le parrainage de Mme de Raymonde Goudou Koffi, ministre de la santé et de l’hygiène publique et avec la présence effective de l’honorable Ali Kader, s’est faite en présence du corps préfectoral, des élus locaux , des chefs traditionnels, des dignitaires religieux et de nombreuses associations féminines.


C’est un don, aux dires du Directeur Général de Franzzeti Côte d’Ivoire, structure donatrice, à travers lequel, son entreprise veut pallier les difficultés des populations en matière de santé, d’éducation… Les femmes de la localité, premières bénéficiaires de cette maternité, ont exprimé leur joie et bonheur de voir la fin de leur calvaire et détresse relatifs au cauchemar des accouchements souvent difficiles faits soit à domicile soit en partance pour la maternité la plus proche. Et un périple qui se terminait bien souvent, malheureusement, par des décès de femmes voulant donner la vie. Pour Silué Beh Jacques pilote d’hélicoptère et fils de Nafoun, c’est le don de soi du député Ali kader qui, emboîtant sans cesse le pas à ses aînés, continue de s’investir davantage pour le bonheur des populations de sa localité. « Après avoir consommé ‘’du N’golo Fatogoma aujourd’hui, nous consommons du ‘’Ali kader Coulibaly » a-t-il souligné.


Soro Mawa, porte-parole des femmes, n’a pu cacher sa grande satisfaction. Elle a révélé: « Depuis la construction de la maternité Coulibaly Mayélé, l’envie de procréer, qui était en chute libre à Nafoun à cause de l’absence des infrastructures sanitaires, a refait surface. Cela est visible par le nombre de femmes enceintes qui ne cesse de s’accroître dans le village ». Les populations bénéficiaires ont fait également la promesse de donner le nom Mayélé aux 20 premiers bébés filles qui naîtront dans cette nouvelle maternité et celui de Ali Kader s’ils sont des garçons. « Ceci pour exprimer notre reconnaissance et gratitude aux bienfaiteurs », a précisé Dame Soro.


L’honorable Ali Kader Coulibaly a, pour sa part, exhorté les femmes de Nafoun et villages environnants à fréquenter la maternité Coulibaly Mayélé « et d’éviter les accouchements à domicile afin d’enregistrer zéro mortalité maternelle et infantile ». Puis de poursuivre en s’adressant aux populations:« continuer de soutenir la politique de développement et de bien-être des ivoiriens, du président de la république Alassane Ouattara, du premier ministre, ministre du budget et du portefeuille de l’état Amadou Gon Coulibaly et de la Haute Autorité de la Bonne Gouvernance qui veut faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent à l’horizon 2020 dont les prémices se font déjà sentir dans tout le département de M’bengué ».


Les dons de Mme la ministre de la santé et de l’hygiène publique, composés de médicaments et de matériels d’équipement d’une valeur de 10 millions FCA, ont été publiquement présentés à la population bénéficiaire. A la fin de cette cérémonie inaugurale, le DG de Franzzeti Côte d’Ivoire, l’entreprise donatrice de la maternité, a pris l’engagement d’achever la construction du deuxième bâtiment de l’école primaire publique du village Gbodonnon dont les travaux sont suspendus faute de moyens financiers. Pour clore ces festivités d’inauguration la première sage femme, avant de réceptionner sa moto offerte par N’golo Fatogoma Coulibaly pour mieux accomplir sa mission, a été officiellement présentée à la population.

Benogo T. Correspondance particulière
Commentaires


Comment