Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Le comité de suivi du sixième TAC en réunion à Abidjan

Publié le lundi 9 avril 2018  |  AIP
Coopération
© Abidjan.net par Atapointe
Coopération ivoiro-burkinabé: ouverture de la deuxième réunion du comité conjoint de suivi et d`évaluation de la sixième conférence au sommet du TAC
Lundi 09 Avril 2018. Abidjan. La deuxième réunion du comité conjoint de suivi et d`évaluation de la sixième Conférence au sommet du Traité d`Amitié et de Coopération (TAC) s`est ouverte ce jour à l`Heden Golf Club.


Abidjan - Le comité conjoint de suivi de la 6e conférence au sommet du Traité d’amitié et de coopération (TAC) entre le Burkina Faso et la Cote d’Ivoire a ouvert, lundi, à Abidjan, une réunion d’évaluation de la mise en œuvre des accords conclus par les deux Etats à cette occasion.

La 6e conférence au sommet du TAC entre le Burkina Faso et la Cote d’Ivoire s’est tenue en juillet 2017 à Ouagadougou. La rencontre a été sanctionnée par la signature de 11 protocoles d’accord en divers domaines notamment les infrastructures, la défense, la sécurité, la promotion des jeunes et des femmes.

Selon le directeur général des relations bilatérales du ministère ivoirien des Affaires étrangères, Louis Boni, la réunion d’Abidjan, sera l’occasion pour les experts des deux Etats de passer en revue les avancées enregistrées dans l’exécution des décisions et recommandations.

Il s’agira également d’identifier les difficultés rencontrées et de préparer par ailleurs la 7ème conférence au sommet du TAC prévue en juillet 2018 dans la capitale politique ivoirienne, Yamoussoukro.

Ouverte à l’Hôtel du Golf, la réunion du comité conjoint de suivi, la 2ème du genre après celle de 2017 à Bobodioulasso, au Burkina, est prévue pour prendre fin mercredi.

Les questions qui seront traitées portent entre autres sur la réalisation effective des travaux de construction de l’autoroute Yamoussoukro-Ouagadougou, le projet de réhabilitation du chemin de fer Abidjan-Ouagadougou-Kaya et son prolongement jusqu’à Tambao, l’augmentation de la fourniture d’électricité au Burkina Faso, la matérialisation de la frontière entre les deux Etats.

Les experts ivoiriens et burkinabés plancheront également sur la mise en œuvre du retour des volontaires et l’insertion professionnelle des personnes évacuées de la forêt classée du Mont Péko ainsi que l’exécution du programme de facilitation commerce, du transit, du transport sur le corridor Abidjan-Ouaga. Il sera aussi question de la lutte contre la traite des enfants entre le Burkina et la Côte d’Ivoire.

kg/fmo
Commentaires


Comment