Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Le préfet rassure les enseignants grévistes sur le retour de la sécurité à Bangolo

Publié le mardi 10 avril 2018  |  AIP


Bangolo - Le préfet de Bangolo, Chérif Brahima, a rassuré les enseignants grévistes qu’il recevait lundi dans la salle de réunion de la sous-préfecture, du retour de la sécurité dans le département.

«Les postes d’observation des gendarmes et des forces armées de Côte d’Ivoire (FACI) sont les premières cibles des assaillants. Malgré ce fait, les forces de l’ordre continuent de travailler pour ramener la sécurité», a indiqué l’administrateur.

Les actions des gendarmes et militaires ont permis le 6 avril de mettre hors d’état de nuire un gang de malfaiteurs, essentiellement constitué de jeunes originaires de Bangolo et auteur de plusieurs agressions dans le département, a ajouté M. Chérif.

Le préfet a exhorté les populations à collaborer avec les agents des forces de l’ordre en dénonçant les activités suspectes de leurs voisins ou connaissances. Ce qui aiderait, selon lui, à restaurer le climat de paix et de sécurité.

Huit syndicats d’enseignants ont entamé lundi un mouvement de protestation contre l’insécurité. Ils ont organisé une marche sur la préfecture et observent depuis cette date un arrêt de travail de 72 heures.

Les enseignants grévistes réclament, entre autres, le retour des postes d’observation des gendarmes et militaires dans les cantons Zibiao et Tahouaké levés à la suite d’un différend entre les gendarmes et la population et qui donne libre cours, depuis plusieurs semaines, à des actes de banditisme.

Jn/akn/fmo
Commentaires


Comment