Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Paix et cohésion sociale : Le ministère en charge de la solidarité évoque de nombreuses avancées

Publié le mercredi 11 avril 2018  |  Fraternité Matin
Indemnisation
© Autre presse par DR
Indemnisation des victimes: Environs 200 millions de francs CFA remis à Toulepleu et à Daloa
Le week-end dernier, en présence, d’élus, cadres et autorités des départements bénéficiaires, la Ministre Mariatou Koné a effectué le déplacement pour remettre des chèques et bons de prise en charge médicale et psychologique à chacune des victimes réunies à la Préfecture de Daloa et à la Mairie de Toulepleu.


Le retour de la paix et la normalisation de la vie nationale, grâce aux actions entreprises par le Président Alassane Ouattara et le Gouvernement, ont favorisé le retour de 277 569 réfugiés, d’octobre 2011 à septembre 2017, soit un taux de 93,27%...

Les différentes crises sociopolitiques et militaires survenues en Côte d’Ivoire de 2002 à 2011 ont occasionné le déplacement de plusieurs dizaines de milliers d’Ivoiriens vers d’autres pays (Libéria, Ghana, Togo, Bénin, Guinée, Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Maroc, Cameroun et République Centrafricaine), afin d’y trouver refuge.

Dès son accession à la magistrature suprême en 2011, le Président de la République, Son Excellence M. Alassane Ouattara a fait de la réconciliation nationale et de la consolidation de la Paix, une de ses priorités.

Plusieurs mécanismes ont été mis en place à cet effet notamment la création de :

- la Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation (CDVR) ;

- la Commission Nationale pour la Réconciliation et l’Indemnisation des Victimes (CONARIV).

Pour renforcer la cohésion sociale et l’unité nationale, le gouvernement a pris des mesures importantes, à savoir :

- la création du Programme National de Cohésion Sociale (PNCS) suivie de la mise en place d’une stratégie nationale de réconciliation et de cohésion sociale.

- le démarrage du processus d’indemnisation des victimes des crises survenues en Côte d’Ivoire, de 1990 à 2011 ;

- l’instauration d’un dialogue politique avec les partis de l’opposition ;

- la création d’un Ministère en charge de la Solidarité, de la Cohésion Sociale et de l’Indemnisation des Victimes dirigé par le Professeur Mariatou Koné, cette Sociologue Anthropologue qui est passée par le Programme National de Cohésion Sociale.

Le retour de la paix et la normalisation de la vie nationale, grâce aux actions entreprises par le Président Alassane Ouattara et le Gouvernement, ont favorisé le retour de 277 569 réfugiés, d’octobre 2011 à septembre 2017, soit un taux de 93,27%
... suite de l'article sur Fraternité Matin

Commentaires


Comment