Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Les Secrétaires formées à la digitalisation et fidélisation des talents

Publié le mercredi 11 avril 2018  |  AIP


Abidjan – Deux experts, le marocain Badredine Bouchouirab et l’ivoirien Fulbert Béhi Togba, ont animé, mercredi, à la Caistab au Plateau, deux exposés respectifs sur "la digitalisation du métier de secrétaire" et la "gestion et fidélisation des talents".

Ces différentes communications, qui interviennent au troisième jour du Salon international des secrétaires (SIS), sont destinées au renforcement des capacités des participantes.

L’exposé sur la digitalisation, a expliqué le marocain doctorant en management et en information technologique, donne l’occasion à l’assistante de maîtriser l’outil informatique, gage de son efficacité « au sein de l’entreprise et dans la gestion de son agenda ».

De son côté, le deuxième conférencier, le directeur des ressources humaines de la CIE, a mis l’accent sur l’intérêt, pour la secrétaire, d’être toujours portée vers la quête permanente de l’excellence.

La présidente du SIS, Catherine Assalé, se félicitant du bon déroulement des activités, a salué le savoir faire des formateurs jugés largement à la hauteur. Elle a exhorté les secrétaires et patrons à s’approprier le SIS, avant d’annoncer l’ouverture à Abidjan, en octobre 2019, d’une université des secrétaires.

Mme Koné épouse Ouattara du ministère de la Communication, et Mme Bakayoko Aminata de la direction générale du budget et des finances, à l’image de l’ensemble des participantes, se sont réjouies des différents enseignements. Ils leur permettent de combler les lacunes, ont-elles manifesté, appelant de tous leurs vœux l’ouverture prochaine de l’université des secrétaires.

La journée de jeudi sera consacrée aux activités sportives à l’Institut national de la jeunesse et des sports (INJS), tandis que le vendredi est décrété quartier libre, pour permettre aux étrangers de visiter la Côte d’Ivoire.


ra/akn/fmo
Commentaires


Comment