Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Le gouvernement veut progresser vers un apprentissage moderne dans la formation professionnelle

Publié le mercredi 11 avril 2018  |  AIP
Double
© Autre presse par DR
Double cérémonie de remise de bâtiments de l’antenne Agefop-Cocody et des attestations de fin de formation aux apprenants et maîtres d’apprentissage dans le cadre du Pejedec2
Le chef de cabinet du secrétariat d’Etat, chargé de l’enseignement technique et de la Formation professionnelle, Traoré Mariam coupant le ruban symbolique de remise d`un bâtiment réhabilité grâce au PEJEDEC


Abidjan - Le gouvernement ivoirien ambitionne de progresser vers l’apprentissage moderne au profit des apprenants du système de formation professionnelle, a assuré mercredi, à Abidjan, le chef de cabinet du secrétariat d’Etat, chargé de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, Traoré Mariam.

La représentante de Touré Mamadou a donné cette assurance à la double cérémonie de remise de bâtiments de l’antenne Agefop-Cocody et des attestations de fin de formation aux apprenants et maîtres d’apprentissage dans le cadre du projet emploi jeunes et développement des compétences (Pejedec2).

« Il s’agit dans ce type d’apprentissage, de concilier la théorie à la pratique. C'est-à-dire un apprentissage qui se déroule dans un environnement institutionnel assaini, régi par des textes qui prennent l’ensemble des acteurs en compte (…), a expliqué Traoré Mariam, au cours de la journée dite des projets, commémorant les 25 ans d’existence de l’agence nationale de la formation professionnelle (Agefop).

Le coordonnateur adjoint du bureau de coordination des programmes emploi, M. Toually, a salué dans la même veine, le travail abattu par l’Agefop. « L’Agefop a su capitaliser de ses expériences et des conseils des experts de la banque mondiale pour devenir aujourd’hui, un réel partenaire public dans la mise en œuvre de ce mode de formation qu’est l’apprentissage », a-t-il indiqué.

Pour lui, les questions d’accès à l’emploi et les problématiques de formation professionnelle sont telles qu’elles nécessitent l’engagement de l’ensemble des acteurs.

Le directeur général de l’Agefop, Bamoudien Traoré, a, pour sa part, précisé que l’ambition de sa structure est de s’inscrire davantage dans le processus de cette réforme en jouant son rôle de cabinet d’ingénierie de la formation professionnelle de l’Etat.

gak/fmo
Commentaires


Comment