Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Médias: l’ambassade Chine ​en Côte d’Ivoire ​récompense ses meilleurs partenaires dont Abidjan.net

Publié le jeudi 12 avril 2018  |  Abidjan.net
Distinction:
© Abidjan.net par Marc-Innocent
Distinction: l`Ambassade de Chine récompense plusieurs journalistes et médias
Abidjan le 12 Avril 2018. L`ambassade de la République Populaire de Chine en Côte d`Ivoire a, au cours d`une cérémonie à la Maison de la Presse, récompensé plusieurs journalistes et organes de presse.


L’ambassade de Chine en Côte d’Ivoire a procédé le jeudi 12 avril, à la remise des récompenses aux lauréats de la première édition du Prix médias 2017 – « La Chine à mes yeux » , lors d’une cérémonie à la maison de la presse en présence de l’ambassadeur Tang Weibin.

Lancé en novembre dernier, ce concours vise à « promouvoir les échanges médiatiques entre la Chine et la Côte d’Ivoire, de renforcer la connaissance globale et impartiale de la Chine auprès du grand public ivoirien, et de raffermir l’amitié entre les deux peuples, l’Ambassade de Chine en Côte d’Ivoire », a expliqué le diplomate chinois.

Le quotidien gouvernemental Fraternité matin et le site d’actualité en ligne Abidjan.net ont décroché les prix du meilleur partenaire médiatique.

Des Prix de meilleur reportage (9) et d’encouragement (9) ont été décernés à des journalistes ivoiriens pour la qualité des sujets traités.

Tous les lauréats ont reçu un certificat et une prime de la part de l’ambassade de Chine.

Amadou Ziao, Rédacteur en chef de l’Inter au nom des récipiendaires a rassuré l’ambassadeur chinois sur l’engagement des journalistes et médias ivoiriens à toujours informer sur la Chine.

Mais avant, le président de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI) Traoré Moussa dont les locaux (la Maison de la presse) ont abrité la cérémonie a remercié l’ambassade de Chine à Abidjan pour le « soutien continu » à la presse ivoirienne.

R. K.
Commentaires


Comment