Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Gnamien Konan s’engage contre la corruption et plaide la réconciliation

Publié le vendredi 13 avril 2018  |  Pôle Afrique
Réunion
© Abidjan.net par Cyprien K
Réunion du Bureau politique de l`UPCI à Abidjan
Mercredi 30 Novembre 2016. Abidjan. Le bureau politique de l`Union Pour la Côte d`Ivoire (UPCI) présidé par Gnamien Konan a tenu une réunion pour plancher sur la situation du parti après la sortie de son président du gouvernement.Photo:Gnamien Konan, Président de l`UPCI


Gnamien Konan, président de La Nouvelle Côte d’Ivoire réitère son « attachement » à la lutte contre la corruption comme préalable au développement. Il se prononce également au sujet des détenus de la crise ivoirienne.

A la tête de la « Nouvelle Côte d’Ivoire », Gnamien Konan, l’homme politique ivoirien entend battre en brèche la corruption. Il a animé une conférence à cet effet ce 12 avril 2018 à Abidjan-Cocody. Développant le thème « Côte d’Ivoire Eléphant d’Afrique, conditions préalables. Cas de la Douane », Gnamien Konan a justifié sa position.

« Nous pensons que la Côte d’Ivoire peut faire mieux que la Corée du Sud. La banque mondiale a fait un rapport sur l’Afrique qui dit que le premier obstacle que les pays africains rencontrent sur leur chemin de développement, c’est la corruption. C’est un problème de bonne gouvernance. C’est le détournement des deniers publics », pointe-il du doigt.

Se félicitant de son gestion passée à la direction de la Douane, il entend « montrer l’exemple ».

Pour faire comprendre sa vision, l’homme politique annonce un projet d’écriture. « Je vais écrire bientôt. Pour lutter contre la corruption, il faut le faire par l’exemplarité et l’informatisation », est-il convaincu.

Abordant les questions d’actualités, il a insisté sur la nécessité d’œuvrer à la réconciliation. « Pour le même conflit, il y a des gens en prison et d’autres sont dehors avec des promotions. Ce n’est pas possible. Il faut aller à la réconciliation. Il n’y a pas d’alternative à la réconciliation », fait remarquer l’ancien ministre de la Fonction publique.

Dans quel clan se situe-t-il ? Gnamien Konan affirme être dans l’opposition mais pas dans un camp de l’opposition ivoirienne. « Je suis opposé à tout ce qui s’est passé. Je suis dans l’opposition pour le moment. Je suis tout seul. Pour moi le problème est le détournement des deniers publics », précise-t-il, doutant que cet objectif soit partagé par la classe politique, pouvoir et opposition.

Nesmon De Laure
Commentaires


Comment