Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Fin de la 2ème session des cours de politique commerciale de l’OMC pour la région Afrique francophone

Publié le samedi 14 avril 2018  |  AIP
Fin
© Autre presse par DR
Fin de la 2ème session des cours de politique commerciale de l’OMC pour la région Afrique francophone


Abidjan - Ouverte en février, à Abidjan, la 2ème session des cours de politique commerciale de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) pour la région Afrique francophone s’est achevée vendredi avec la remise de diplômes aux participants après deux mois de formation.

Les cours régionaux de politique commerciale de l’OMC sont un programme d’assistance technique et de renforcement des capacités sur les règles commerciales multilatérales à l’intention de fonctionnaires de pays membre de l’organisation. Ils sont organisés dans six régions mondiales suivant les trois langues officielles de l’OMC à savoir l’anglais, le français et l’espagnol.

Selon le chef de la section de la conception des cours et de la formation, Serafino Marchese, il s’agit pour l’OMC d’œuvrer de sorte à permettre à tous les membres et observateurs de participer activement aux travaux et ainsi bénéficier pleinement du système commercial multilatéral.

Le programme de la région Afrique francophone est exécuté en partenariat avec l’Ecole nationale supérieur de statistique et d’économie appliquée (ENSEA) d’Abidjan, retenue (sur plusieurs candidatures du Sénégal, du Mali et du Togo, en l’occurrence) pour son expertise.

Au total 29 fonctionnaires dont quatre ivoiriens, issus de 15 pays, sélectionnés suivant un processus compétitif, ont participé à la session 2018 d’Abidjan. Mieux outillés sur les règles et procédures en matière de transactions internationales, notamment celles en vigueur à l’OMC, ceux-ci constituent désormais des experts à même de conduire des négociations ou d’orienter la prise de décision dans leurs pays respectifs.

Procédant à la clôture de la session, le directeur de cabinet du ministre du Commerce, de l’Artisanat et de la promotion des PME, Sepy Yessoh Narcisse a salué l’initiative qui favorise une mise à jour permanente des connaissances, face à la complexité et au dynamisme des règles commerciales multilatérales.

« De telles rencontres sont à encourager parce qu’elles contribuent à la facilitation et à la participation efficace et effective de notre continent aux négociations », a-t-il noté, avant d’exhorter les auditeurs 2018 à être véritablement des catalyseurs de la croissance du niveau de participation de leurs Etats respectifs au commerce international.

« Je voudrais vous dire combien vous êtes attendus sur ce chantier et vous assurez de la disponibilité des gouvernants de nos Etats respectifs à vous y accompagnez avec enthousiasme, confiance et responsabilité », a-t-il traduit.

Félicitant la promotion 2018, le directeur de l’ENSEA, Hugues Kouadio a salué son sens de la responsabilité et sa patience. «Leur ponctualité, leur assiduité et leur engagement ont contribué au succès de cette formation », a-t-il relevé.

Il a redit l’engagement de son établissement à apporter une réponse aux besoins de formation et de recherche exprimés par les administrations publiques et privées en matière de statistiques, « dans un esprit d’amélioration continuelle de la qualité de formation et de la gouvernance, pour une plus grande autonomie financière ».

kg/tm
Commentaires


Comment