Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

La famille de Bouba remercie les Ivoiriens pour leur soutien suite à l’assassinat du garçonnet

Publié le dimanche 15 avril 2018  |  AIP
Traoré
© Autre presse par DR
Traoré Aboubacar Sidick dit Bouba


Abidjan - La famille du petit Aboubakar Sidick Traoré dit Bouba, arraché tragiquement fin février à l’affection des siens, remercie tous les Ivoiriens pour leur immense soutien, la solidarité et la compassion qui ont particulièrement aidé les parents à traverser cette douloureuse épreuve.

"Après la cérémonie de 40ème jour qui vient de se dérouler, la famille du petit ange Bouba exprime sa reconnaissance à la Côte d'Ivoire et à tous ceux qui, de près ou de loin, ont sacrifié de leur temps pour accorder une prière de repos de l’ âme du petit Bouba et une pensée de réconfort à la souffrance de ses parents", a déclaré le porte-parole de la famille de la victime, Seydou Ouattara, jeudi lors d une conférence de presse animée à Abidjan.

Le père du garçonnet assassiné a adressé des motions de remerciements au président de la République Alassane Ouattara et à son épouse, Dominique, au Gouvernement, à l’Assemblée nationale, au Forum des confessions religieuses de Côte d'Ivoire, aux partis politiques, à la presse nationale, aux activistes combattants des réseaux sociaux, aux organisations de la société civile, aux artistes musiciens et à toutes les couches socioprofessionnelles.

"Nous, parents de Boub,a ne nous attendions pas à une telle assistance morale du peuple ivoirien. C'est pourquoi, nous lui disons mille fois merci. En effet, suite à beaucoup d’enlèvements d’enfants, c'est pour la première fois que la Côte d'Ivoire dans toute sa diversité tant socioculturelle que politico-économique a parlé d’une même voix, dans un élan unique de solidarité et de compassion pour dire +non, trop c'est trop!+. Du président de la République jusqu'au plus jeune citoyen, en passant par les différentes couches socioprofessionnelles et confessionnelles, tous ont réagi et manifesté leur solidarité à la famille de la victime", a indiqué le père de Bouba, Brahima, en compagnie de son épouse Maimouna Traoré.

L’enfant Sidick Traoré, âgé de quatre ans, a été égorgé et enterré derrière le CHU d'Angré à Abidjan, après avoir été vidé de son sang, par un certain Papys, un bijoutier qu’il appelait tonton, dans le quartier de Williamsville. Les faits se sont déroulés le 24 février 2018.

tg/kg/cmas
Commentaires


Comment