Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Protection de l’enfant- Un renfort de poids pour l’UNICEF dans la lutte pour les droits des enfants.

Publié le lundi 16 avril 2018  |  Pôle Afrique
Le
© Autre presse par DR
Le groupe musical ivoirien, Magic System, s’engage auprès de l’UNICEF dans la lutte pour les droits des enfants


Après Children Of Africa, le groupe musical ivoirien, Magic System, s’engage auprès de l’UNICEF dans la lutte pour les droits des enfants. L’annonce a été faite lors d’une visite à l’école primaire publique de Gonzagueville, dans le sud d’Abidjan, le 12 avril dernier.

Le groupe de réputation internationale qui compte à son actif plus de 20 ans de carrière et plus d’un million d’albums vendus, joint sa voix à l’UNICEF dans sa lutte pour l’accès à une éducation de qualité pour chaque enfant. Et ce, dès son tout jeune âge. En Côte d’Ivoire, bien que l’école soit obligatoire de 6 à 16 ans, 75% des enfants terminent l’école primaire, et la moitié seulement obtiennent leur diplôme d’études secondaires.

Les membres de Magic System qui viennent d’Anoumabo, un quartier populaire d’Abidjan, connaissent les difficultés des enfants et des jeunes, à accéder à l’éducation. Ils se sont d’ailleurs engagés à redonner l’espoir à la communauté, et tout particulièrement aux enfants, à travers la fondation Magic System, en construisant notamment des écoles et des centres de la santé, jusque dans les régions les plus reculées de Côte d’ Ivoire. En rejoignant l’UNICEF, le groupe veut surtout donner une voix aux enfants les plus vulnérables.

« Désormais avec l’UNICEF, notre magie doit opérer pour le droit de chaque enfant. Parce que chaque enfant, garçon ou fille, d’où qu’il vienne et où qu’il soit, a le droit d’aller à l’école » a déclaré A’Salfo lead vocal du groupe.

Lors de la visite de l’école primaire publique de Gonzagueville, le quatuor composé d’A’Salfo, Manadja, Goudé et Tino, a échangé et chanté avec les élèves. Ils les ont encouragés à poursuivre leur scolarité, malgré les difficultés.

... suite de l'article sur Pôle Afrique

Commentaires


Comment