Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Art et Culture

Répertoire des Us et Coutumes de la Chambre des Rois

Publié le mercredi 18 avril 2018  |  L’intelligent d’Abidjan


L’expertise des universités ivoiriennes sollicitée « Avoir des données fiables sur les différentes ethnies, en un mot, un répertoire des Us et Coutumes et de la chefferie traditionnelle de Côte d’Ivoire ».

C’est la requête envoyée par la Chambre Nationale des Rois et Chefs Traditionnels de Côte d’Ivoire(CNRCT) aux universitaires ivoiriens. Dans ce cadre, une rencontre a réuni, le lundi 16 avril dernier, au siège de ladite institution à Yamoussoukro, le ministre ivoirien de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, accompagné des différents présidents d’universités publiques, d’instituts de recherche et du directeur de l’INP-HB et le président de la CNRCT ainsi que les trente-cinq(35) membres du directoire de la CNRCT. Dans son adresse, Sa majesté Awoulae Tanoe Amon Paul Désiré, président de la CNRCT a rappelé le rôle de son institution dans la dynamisation du processus de paix et de cohésion sociale. « Il s’agit de faire réussir au niveau national, ce que la chefferie traditionnelle au niveau local, a permis de manière avérée de réaliser dans le domaine de la cohésion sociale, de la paix et de la réconciliation » a-t-il indiqué. D’où cette requête de collaboration scientifique et technique. « Les potentialités scientifiques, techniques et technologiques, et la force et l’éclairage des recherches académiques peuvent beaucoup aider et soutenir la CNRCT, garante de la mémoire de nos traditions(…) Les sciences sociales et humaines sont dans un sens un puissant appui au pluralisme et au symbolisme de nos valeurs et leurs contributions à la cohésion sociale, à la gestion des collectivités à la qualification des rapports humains » a-t-il confié. Professeur Bakayoko-Ly Ramata, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a, pour sa part, salué cette collaboration constructive de sa majesté. Car, a-t-elle relevé « l’émergence, qui est le cap de la vision du Chef de l’État, a un ancrage culturel important» Mieux, elle a indiqué que « la formation d’un capital humain de qualité ne peut se faire que dans un espace universitaire pacifié. Et votre contribution est irremplaçable, à cet égard ». Pour elle, la transmission des savoirs traditionnels et des valeurs culturelles sera très important pour le développement personnel des étudiants et partant pour l’avenir de la Côte d’Ivoire. « C’est pourquoi, je reste persuadée qu’ensemble nous pourrons répondre aux attentes de la Nation » a-t-elle dit. Aussi, a-t-elle a traduit sa gratitude et profonde reconnaissance, aux têtes couronnées pour leurs actions de médiation et conseils, à la consultation sectorielle pour l’élaboration de la politique nationale de l’enseignement supérieur.

Harry Diallo, Yamoussoukro
Commentaires


Comment