Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

RHDP – Malgré sa signature pour le parti unifié, Bédié persiste : « le PDCI présentera un candidat en 2020 »

Publié le jeudi 19 avril 2018  |  Pôle Afrique


Depuis Daoukro, sa ville natale, le président du PDCI, Henri Konan Bédié a fait un éclairage ce 19 avril 2018 après-midi au sujet de sa signature sur l’ «accord politique pour la création d’un parti unifié dénommé le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix-RHDP ». Il a également dit sa position sur l’alternance en 2020.

Dans un document signé de lui dont Poleafrique.info a eu copie, l’ex-président de Côte d’Ivoire rassure que son parti présentera un candidat à la présidentielle prochaine prévue en 2020 dans le pays. « le PDCI présentera, en RHDP, un candidat en 2020. Un candidat à l’élection présidentielle de 2020 en souhaitant l’appui de ses Alliés compte tenu des sacrifices qu’il a consentis pour les uns en 2010 et 2015 ; mais cela est en discussion avec les alliés », rassure-t-il.

Henri Konan Bédié lève aussi tout équivoque sur la nature du document qu’il a cosigné avec les autres responsables des partis membres du RHDP la coalition au pouvoir en Côte d’Ivoire. Ce n’est nullement le manifeste du parti unifié précise dit-il. « Le document signé qui fait l’objet de commentaires passionnés est un Accord Politique intervenu entre les partis membres du RHDP et non un Manifeste annoncé précédemment », soutient Henri Konan Bédié.

A l’en croire, cet accord politique ratifié le 16 avril dernier, vient renforcer les relations entre les partis politiques membres du RHDP. Il annonce en outre que le futur parti unifié aura pour nom « Rassemblement des Houphouetistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) ». « Désormais, au lieu de parler de parti unifié, il conviendrait de dire maintenant Rassemblement des Houphouetistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP). Cela éviterait bien les amalgames et les confusions », conclu Henri Konan Bédié.

Richard Yasseu
Commentaires


Comment