Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Les populations de Dabou invitées à faire confiance à la justice

Publié le mardi 24 avril 2018  |  AIP


Dabou - La procureure résidente près la section de tribunal de première instance de Dabou, Mohiro Paule Richmonde a invité les populations de la cité du Leboutou en général, mais particulièrement les élèves et les enseignants, à faire confiance à la justice.

Cette déclaration intervient dans un contexte marqué ces derniers jours par des manifestations bruyantes d’élèves sur la justice et des troubles à l’ordre public consécutives à la détention d’un enseignant présumé coupable dans une affaire d’attentat à la pudeur consommée avec violence sur une jeune élève dans la nuit du 31 mars 2018 et pour lequel ceux-ci réclament la libération.

« La justice est une institution qui n’a pas une existence limitée (…) elle est applicable à tous, votre qualité d’élèves ne vous donne pas un statut particulier de hors la loi pour s’adonner et projeter des troubles à l’ordre public (…) la justice ne reculera jamais devant le diktat de la rue», a fait savoir la procureure, dans une déclaration livrée ce lundi.

Aux enseignants, la procureure a dit comprendre l’attachement à la défense des intérêts corporatistes qui motive leurs actions mais elle a toutefois précisé qu’en matière pénale, la responsabilité est individuelle. Aussi, les a-t-elle invités à faire confiance à la justice qui fera en sorte que la vérité éclate.

« Cette affaire n’est ni syndicale, ni une affaire de groupe (…) seul le mis en cause est concerné (…) laissez la justice faire son travail », a martelé la procureure.

A l’endroit de la population, la procureure a demandé d’avoir confiance en la justice et de contribuer à la réussite du procès en décourageant les velléités perturbatrices des élèves.

Elle a surtout rappelé le principe de la séparation des pouvoirs et les a assurés du "grand soin" avec lequel cette affaire est traitée.

bec/kkf/fmo
Commentaires


Comment