Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

International

Vincent Bolloré en garde à vue pour des soupçons de corruption en Afrique

Publié le mardi 24 avril 2018  |  AIP
Vincent
© Autre presse par DR
Vincent Bolloré : « Notre méthode, c’est plutôt du commando que de l’armée régulière »


L'homme d'affaires français Vincent Bolloré a été placé en garde à vue mardi matin à Nanterre, dans le cadre d’une enquête sur des soupçons de corruption entourant l'obtention par son groupe de concessions portuaires en Afrique de l'ouest.

Des juges d'instruction tentent de déterminer si le groupe Bolloré a utilisé les activités de conseil politique de sa filiale Havas pour se voir attribuer la gestion des ports de Lomé, au Togo, et de Conakry, en Guinée, via une autre de ses filiales, Bolloré Africa Logistics.

Dans un communiqué publié en fin de matinée, le groupe Bolloré a "formellement" démenti avoir commis des irrégularités en Afrique.

Au cœur de l'enquête, initiée par une plainte d'un ancien associé franco-espagnol de Bolloré, Jacques Dupuydauby, se trouvent les conseils prodigués en 2010 par Havas lors des campagnes électorales victorieuses d'Alpha Condé en Guinée et de Faure Gnassingbé au Togo. Tous deux avaient eu recours aux activités de conseil politique de sa filiale Havas.

En Guinée, SDV avait obtenu la gestion du port de Conakry quelques mois après l'élection de M. Condé en 2010. Et au Togo, la filiale avait remporté le marché peu avant la réélection en 2010 de M. Gnassingbé, au pouvoir depuis 2005.


kam
Commentaires


Comment