Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Hôtellerie : la SDPC organise les festivités du 1er d’anniversaire du Casino Barrière d’Abidjan

Publié le mardi 24 avril 2018  |  Abidjan.net
Hôtellerie
© Abidjan.net par JOB
Hôtellerie : la SDPC organise les festivités du 1er d’anniversaire du Casino Barrière d’Abidjan
Une conférence de presse a été organisée ce mardi 24 avril 2018, par la SDPC, en collaboration avec les responsables du Casino Barrière pour annoncer les festivités devant marquer son premier anniversaire.


La SDPC (Société des palaces de Cocody), dans sa mission d’exploiter tous les complexes hôteliers et sites touristiques situés dans la Région des Lagunes, ainsi que toutes autres infrastructures en relation avec l’objet de la société, qui pourraient lui être confiés par l’Etat, procède parfois par concession avec des partenaires pour une gestion efficiente, tel que dans le cas du Casino du Sofitel Hôtel Ivoire.

Ouvert depuis mai 2017, Ce Casino qui est géré par le groupe Barrière a un an d’existence. Pour annoncer les festivités devant marquer cet anniversaire, une conférence de presse a été organisée ce mardi 24 avril 2018, par la SDPC, en collaboration avec les responsables du Casino Barrière.

Cette rencontre avec la presse a eu pour but d’informer l’opinion publique de la célébration du premier anniversaire du Casino Barrière d’Abidjan, par la même occasion de faire son bilan et de présenter les perspectives nécessaires au développement de ce secteur d’activité.

Bien que l’accès aux tables de jeu soit interdit aux ivoiriens depuis plusieurs décennies en Côte d’Ivoire et la communication autour du business du Casino demeure tabou, le Casino Barrière affiche aujourd’hui un chiffre d’affaire 3 milliards F CFA (machines à sous et salles de jeux). De ce rendement, il faut noter 29% de prélèvement qui va dans les caisses de l’Etat. Le Casino Barrière est une référence en Afrique de l’ouest avec son jackpot des tables de jeux dont le montant est de 50 millions F CFA.

Selon M. Gilles Meillet, Directeur de développement des Casinos, ‘’c’est un bilan positif, cependant, rien a n’a été facile sans le partenariat de la SDPC’’.

En tant que gestionnaire du patrimoine hôtelier de l’Etat, la Directrice Générale de la SDPC, Mme Diarrassouba Maféria a souligné que le Casino Barrière est un produit touristique qui permet de créer des dividendes aux hôtels et restaurants, en un mot qui permet de booster l’économie ivoirienne. « Nous en tant qu’agents touristiques, nous bataillons à sensibiliser les autorités ivoiriennes afin de permettre aux ivoiriens qui ont les moyens financiers d’avoir accès aux salles de jeux et surtout d’autoriser la communication autour de l’exploitation du Casino », a-t-elle indiqué.

En outre face aux préoccupations des journalistes relatives à la sécurité, l’addiction au jeu et le blanchiment d’argent, la patronne de la SDPC a rassuré les uns et les autres, à savoir la gestion du Casino Barrière se fait en permanence avec l’Etat de Côte d’Ivoire.

Le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité avec le service des Renseignements généraux de la police assurent en permanence la sécurité et le contrôle des joueurs. « C’est un jeu assez contrôlé. N’y entrent que ceux que sont prêts à être surveillés », a confié Mme Diarrassouba Maféria.

En dépit de la loi de 1979 qui interdit la communication et la publicité autour des activités de Casino et celle de 1969 qui refuse aux ivoiriens l’accès aux salles de jeu, le Casino Barrière d’Abidjan a pour clientèle les communautés asiatique et libanaise.


JOB
Commentaires


Comment