Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Salubrité des voies d’Abidjan: La sévère mise en garde de Mambé aux transporteurs de sable et de gravier

Publié le mercredi 25 avril 2018  |  DIRCOM D.A.A
un
© Autre presse par DR
un camion de sable.


Fermeté ! C’est l’attitude que le Ministre Gouverneur du District Autonome d’Abidjan, Robert Beugré Mambé a désormais décidé d’observer à l’endroit des acteurs économiques qui salissent la ville. Et plus particulièrement les opérateurs exerçant dans le transport de sable et de gravier dans les treize communes que compte le District Autonome d’Abidjan. Il l’a fait savoir au cours d’une rencontre qu’il a eue avec plusieurs directeurs généraux et centraux, à qui il a donné instructions afin de mettre de l’ordre dans ces pratiques qui mettent en mal les nombreux efforts consentis par les autorités municipales et gouvernementales pour donner fière allure à la capitale économique ivoirienne.

« Il a été constaté qu’à répétitions, des camions provenant des extractions en lagune ou des carrières de granit déversent dangereusement du sable ou des matières fines sur les chaussées » explique le Ministre gouverneur. Cette situation présente à ses yeux, plusieurs dangers : « de graves accidents dus à l’affaiblissement de l’adhérence des pneus sur les chaussées, la pollution de l’air par les particules fines qui représentent un danger pour la santé lié à l’encombrement des voies respiratoires, l’affaiblissement de la visibilité dans la circulation sous l’effet des vents et l’accélération des embouteillages inhérents au ralentissement de la fluidité routière », déplore t-il.

Pour lui, il n’est pas question de laisser prospérer cette situation qui constitue, à en croire ses propos, une véritable source d’insécurité et cause de maladie. C’est pourquoi, dans l’urgence, il a annoncé la prise de deux mesures. La première qu’il exige aux opérateurs exerçant dans ce secteur d’activité, c’est « la couverture totale des bennes et des ses différentes ouvertures par des bâches adéquates qui empêchent les déversements de sable et de gravier sur les voies ». La seconde, c’est « l’utilisation de véhicules appropriés pour le transport de sable et de gravier ».

Les contrevenants à ces dispositions s’exposeront à des sanctions allant jusqu’à l’immobilisation totale de ces véhicules, tranche t-il. Pour mettre en œuvre ces instructions, la police municipale du District et le Commissariat spécial de police du District Autonome d’Abidjan se tiennent prêts.
Commentaires


Comment