Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Elargissement de l’Assiette fiscale : La DGI sollicite la contribution du Secteur privé

Publié le mercredi 25 avril 2018  |  Abidjan.net
Rencontre
© Autre presse par DR
Rencontre d`échanges entre l`administration fiscale et le patronat au sujet de l`élargissement de l`assiette fiscale
Le Directeur général des impôts Ouattara Sié Abou a rencontré le patronat ce mardi 24 avril 2018 pour des échanges sur l`élargissement de l`assiette fiscale.


L’élargissement de l’assiette fiscale : Quelle implication du secteur Privé ? c’est autour de ce thème que se sont déroulés, le mardi 24 avril 2018 au Patronat, les échanges entre le Directeur général des impôts, Ouattara Sié Abou et les patrons d’entreprises. C’était à la faveur d’une rencontre organisée par la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI),


Si élargir l’assiette fiscale reste une étape cruciale en vue de porter l’économie ivoirienne au rang de celle des pays émergents à l’horizon 2020, cela ne saurait toutefois être possible sans une contribution franche et réelle du secteur privé, a estimé le Directeur général des impôts.


Cette contribution du secteur privé à l’élargissement de l’assiette fiscale reposerait sur la production de l’information fiscale ; l’adhésion au civisme fiscal et la collaboration à la lutte contre la fraude et l’évasion fiscales. A en croire le Directeur Général des impôts, le patronat ivoirien devrait par des actions fortes s’assurer du respect de ces exigences par les entreprises et les dissuader ainsi de dissimuler l’information fiscale; d’encourager les entreprises à dénoncer celles qui sont dans l’économie souterraine.


Pour le Directeur général des Impôts, les associations d’entreprises devraient elles aussi s’impliquer dans la lutte contre la fraude fiscale à travers la prise de mesures internes. Aussi, la régularité fiscale et l’exemplarité pourraient également être des conditions pour bénéficier des prestations et du soutien de ces organismes, a-t-il dit.

L’administration fiscale a enregistré une nette évolution des recettes fiscales globales sur la période 2012 – 2017, selon le rapport de son Directeur général. De 994,1 milliards en 2012, les recettes fiscales globales sont passées à 1 963,4 milliards en

2017.

Les recettes de TVA sont passées de 214,791 milliards en 2012 à 422,679 milliards en

2017). On note également l’Amélioration du taux de recouvrement des émissions de l’impôt foncier (50% en 2012 à 68% en 2017). Suite à l’amnistie fiscale initiée par l’Etat en 2016, l’administration fiscale a enregistré la Déclaration fiscale d’existence de 5462 entreprises.

Elisée B.
Commentaires


Comment