Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

RESEAU DES VILLES SECONDAIRES DES ÉTATS DE L’UEMOA / Paul Koffi Koffi (Commissaire de l’UEMOA) : « L’UEMOA est consciente du volet renforcement de capacités »

Publié le mercredi 25 avril 2018  |  Abidjan.net
Atelier
© Autre presse par DR
Atelier conjoint de renforcement des capacités des maires du réseau et de la Commission technique de l’UEMOA
Le Réseau des villes secondaires des Etats de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) a organisé du 16 au 18 avril 2018, à Bouaké un Atelier conjoint de renforcement des capacités des maires du réseau et de la Commission technique de l’UEMOA, présidé par DJIBO Nicolas, Maire de la commune de Bouaké.


Le Réseau des villes secondaires des Etats de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) a organisé du 16 au 18 avril 2018, à Bouaké un Atelier conjoint de renforcement des capacités des maires du réseau et de la Commission technique de l’UEMOA, présidé par DJIBO Nicolas, Maire de la commune de Bouaké.

Après trois jours de travaux, les maires et les experts, ont conclu entre autres, de la nécessité du réseau de disposer d’une part d’un siège bien identifiable et d’autre part de mettre en place une permanence qui aura à charge le suivi quotidien des activités dudit réseau.
Les participants (Maires et experts) ont tous marqué l’intérêt et la nécessité d’un manuel de procédure au sein de leur administration pour clarifier les rôles et les fonctions entre les élus et les administratifs afin d’éviter les conflits de compétences.

Au cours de cet atelier, le Commissaire de l’UEMOA en charge du département de l’aménagement du territoire communautaire et des transports, le Ministre Paul KOFFI KOFFI, a félicité le président du réseau DJIBO Nicolas pour l’initiative relative à la mise en place depuis le 02 mars 2017 du réseau des villes secondaires de l’UEMOA.

Il a rappelé que cette initiative cadre parfaitement avec la politique d’Aménagement du Territoire Communautaire de l’Union. Le Ministre Paul Koffi Koffi a déclaré que la commission de l’UEMOA ambitionne de faire de ces villes, la pierre angulaire de la croissance de nos États. « L’UEMOA est consciente du volet renforcement de capacités, car cela constitue d’ailleurs l’axe 1 de la politique d’Aménagement du Territoire dans les États membres de l’UEMOA. C’est d’ailleurs pourquoi elle appuie de telles initiatives qui contribuent au développement urbain communautaire et à l’intégration des peuples de l’espace UEMOA » a-t-il ajouté.

Bien avant, DJIBO Nicolas, Président du réseau des villes secondaires a annoncé que cet atelier représente un rendez-vous majeur sur le chemin menant à l’atteinte des objectifs visés par l’UEMOA. Il s’inscrit dans la suite logique de l’atelier qui a vu la mise en œuvre des sous-commissions de la commission technique. Pour finir, le président du réseau a insisté sur la nécessité des missions des maires et experts qui sont essentiellement celles de développement, d’expertise et d’éclairage.

A sa suite, le Professeur Henri Bah, en sa qualité de Coordonnateur de la Commission Technique et responsable scientifique du Réseau, a situé l’enjeu de l’atelier conjoint, à savoir l’importance de renforcer les acquis. « Le présent atelier marque le démarrage effectif de ses activités et actions au service du développement de notre région. C’est dans cette perspective que se tient cet atelier avec l’appui technique et financier de l’UEMOA et celui scientifique de l’Université Alassane Ouattara. C’est encore le lieu de retenir que la tenue effective dudit atelier, répond à une des recommandations de l’atelier fondateur de la commission technique du réseau tenu du 17 au 18 Août 2017 ».

Pendant cet atelier, la formation plénière relative, à « Méthodologie et stratégies de montage de projets transnationaux de développement » a été animée par Mme MAME MONTEIRO, experte en aménagement à l’UEMOA. Dans son exposé, elle soutient qu’un projet transnational est un projet intégrateur qui requiert l’appui d’un partenariat. L’exposé a été conclu par les pistes de réflexion à l’endroit du Réseau, sur les défis urbains dans l’espace UEMOA.

L’atelier, dénommé « conclave des Maires », a porté essentiellement sur la problématique de la vie du réseau.
L’atelier sur la « discussion autour du plan stratégique de développement du réseau » était animé par le professeur HETCHELI Kokou.
Notons que les problèmes communs aux villes secondaires de l’UEMOA, ont conduit les experts à identifier quatre objectifs essentiels et fondamentaux.
Au titre des activités prioritaires, les experts ont énuméré également quatre priorités : l’élaboration du document stratégique ; la reconnaissance des Statuts et Règlement Intérieur du Réseau dans les pays membres ; la nécessité d’une formalisation de l’équipe de coordination du réseau et d’un suivi des activités ; le développement de partenariat et de coopération.
Les plénières relatives à « La démarche qualité appliquée à la gestion des collectivités territoriales » ; « Outil de la gestion axée sur les résultats : Le cas du manuel de procédures » ont été animées par le Professeur Henri BAH Coordonnateur de la Commission Technique et responsable scientifique du Réseau.
Cet atelier a vu la participation des maires et experts des villes suivantes : Atakpamé, Sokodé (Togo) ; Bobo-Dioulasso (Burkina Faso) ; Bouaké ; Botro ; Duekoué (Côte d’Ivoire), Mopti ; Sikasso (Mali) ; Porto-Novo (Bénin) ; Tambacounda et Ziguinchor (Sénégal).

C. K.
Commentaires


Comment