Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire/Tuée dans un accident, la sœur Marie-Thérèse Laurent inhumée à M’Bahiakro.

Publié le dimanche 29 avril 2018  |  AIP


M’Bahiakro - La communauté catholique du diocèse de Bouaké et les populations de M’Bahiakro ont exprimé leur ultime adieu à la sœur Marie-Thérèse Laurent, tuée, le 17 avril, dans un accident de la circulation sur l’axe Bouaké-M’Bahiakro.

Les dignitaires religieux catholiques, les autorités administratives et politiques, les fidèles, parents, amis et connaissances de la religieuse, venus de divers horizons, ont participé vendredi à la levée de sa dépouille sur le parvis de l’église Notre dame de la providence de M’Bahiakro suivie de la messe requiem.

Tristesse et douleur étaient au rendez-vous de ce moment de grande mobilisation au cours duquel des hommages ont été rendus à cette servante de Dieu qui a consacré 49 années de sa vie au service de la communauté catholique à travers la congrégation des sœurs de la sainte famille.

Le curé de la paroisse Notre dame de la providence de M’Bahiakro, le père Georges Oka Yao, a demandé aux fidèles et aux parents de la défunte de se plier à la volonté de Dieu qui a décidé de la rappeler si brutalement auprès de lui et d’intercéder auprès du Seigneur pour qu’il lui accorde une place de choix dans son royaume.

Pour les nombreuses années passées en Côte d’Ivoire au service des populations, sœur Marie-Thérèse Laurent a été élevée, à titre posthume, au rang d’officier de l’Ordre national par le préfet du département, Ba Blaise, au nom du président de la République.

De nationalité française, la sœur Marie- Thérèse Laurent est arrivée en Côte d’Ivoire en septembre 1964, en tant que missionnaire laïque, pour contribuer, deux années durant, à l’éducation des jeunes aux côtés des sœurs de l’école de la missionnaire.

Elle est revenue en 1971 après sa consécration en France, pour assurer plusieurs responsabilités religieuses dans différentes localités, avec à la clé, 27 années passées à M’Bahiakro, ville où elle repose à jamais.

(AIP)

djmzb/bsp/kp
Commentaires


Comment